Partagez | .
 

 Eloïse Du Grand, 'Le doux chant du violon'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Eloïse Du Grand, 'Le doux chant du violon'   Jeu 27 Juin - 22:53


DU GRAND ÉLOÏSE






feat. avatar


    IDENTITÉ :


    Hybride
    Nom :Du Grand
    Prénom: Eloïse
    Age Apparent: 19 ans.
    Age Réel : Idem
    Infant Vampire
    Date et Lieu de Naissance : La jeune fille est née en Irlande un certain 4 avril au soir.
    Orientation Sexuelle :Hétérosexuelle, enfin, normalement puisqu'elle n'a eut que peu de relations amoureuses...
    Nationalité:Irlandaise mais aussi Française par son père.
    Groupe :Infant, Son père est un vampire, sa mère une humaine.
    Classe Sociale:Bourgeoise et héritière d'une compagnie fabricant des violons de haute qualité.






Description Physique :

Nôtre chère adolescente est très modeste quand un sujet de conversation se tourne vers son apparence et que les compliments affluent en quantité, elle rougit aussi facilement, une couleur qui lui va certainement bien. Il faut dire que "très jolie" est un euphémisme. Elle possède une élégance simple et pourtant si délicate et pleine de vie. D'une beauté à gagner contre blanche neige et autres princesses de contes de fées, mais le terme beauté est, hélas, dur à définir. Mais nous allons nous en tenir à la règle et essayer de décomposer cette oeuvre d'art, ce morceau de musique si mélodieux.

Puisqu'il en est ainsi, commençons par l'allure d’Éloïse. La demoiselle possède malheureusement un corps frêle et fragile. Son corps n'a pas grandit malgré les années et est restée à la taille modeste de 1m58. Ses membres sont fins et subtils, ce qui lui permet de se déplacer tout en souplesse et en douceur. Elle reste droite et maniérée en toutes circonstances même avec ce corps peu endurant. sans compter en plus, sa peau si pâle, sensible, rendant la pauvre fille comme une poupée de porcelaine précieuse qui peut facilement se briser. Mais, il ne faut jamais se fier aux apparences, elle est forte, rapide dans ses actes. Éloïse possède également une poitrine ferme mais délicieusement formée, une poitrine idéale, ni large, ni inexistante, aux courbes idyllique.

Mais sa silhouette n'est rien comparée à son visage, tellement enviable. Son visage reste de loin la plus précieuse des œuvres d'art même si ce petit corps est si mignon, pourrait on dire. Composé de deux émeraudes aux reflets quelques peu ambrés pour les yeux, des lèvres bien en chair mais tout en délicatesse, son visage reste sublime sans compter un petit nez raffiné. Il ne faut point oublier sa chevelure, ravissante, qui ondule jusqu'au milieu du dos de boucles châtains fins et satinés aux chatoiements mordorés. Sa face donne une impression si enfantine et tellement mature dans la même image, elle ravit les regards sous son apparence quelque peu vaporeuse, mystérieuse et aimable.

Pour ce qui est de son apparence, la jeune femme reste dans les habits sobres et élégants avec quelques touches de fantaisies. Elle possède une garde de robe avec des vêtements aux tons bordeaux, différents verts et noir, des couleurs qui lui vont au teint. Il ne faut pas oublier non plus qu'elle possède, malheureusement, une petite cicatrice sur son front en haut à gauche qu'elle cache avec ses mèches.




Description Mentale :

Une personnalité tout en volupté. Elle change doucement comme les papillons éphémères et s'adapte tel un caméléon. Elle garde ses réelles pensées pour elle ou quelques rares confident. Elle se cache et vous observe de derrière un arbre. Elle s'amuse de vous et avec vous. C'est une jeune femme joyeuse qui prend la vie du bon côté et essaye de rester optimiste.

Elle a un caractère délicat, sensible lorsqu'on aborde certains sujet comme celui de sa mère, de sa nature en tant qu'infant,





Biographie :

Au soir du 4 avril...
Un homme faisait les cents pas devant une porte, il n'arrêtait pas d'examiner le corridor où il se trouvait avec anxiété. Même si il ne croyait point en une entité supérieur, il pria néanmoins pour n'importe quel Dieu. Il attendit, encore et encore, il regardait l'horloge, écoutait le balancement des aiguilles avec impatience jusqu'au moment où la porte s'ouvrit doucement. il n'hésita pas un seul instant et rentra brusquement. son cœur battait la chamade. Il regarda la femme allongée sur un grand lit couvert de son sang, elle était pâle mais vivante. il ne fut point soulagé pour autant. Il tourna son regard vers une sage femme qui lui tendit un petit être, une petite fille en pleine santé, la sienne. Il ne put se retenir plus longtemps et pleura de joie. Il prit l'enfant et alla s'asseoir près de sa femme. Ils avaient attendu ce moment depuis des années, ils avaient tellement eu du mal à avoir leur fruit de leur amour mais maintenant il était bien là, en chair et en os. Ce moment fut le plus heureux pour ce nouveau père qui nomma sa fille Éloïse.

L'horloge tourne toujours et la mort vient frapper...
Trois années se sont lentement écoulées depuis ce jour où elle vint au jour, mais le père ne resta pas aussi joyeux. Sa femme s'était affaiblie de jour en jour depuis que la vie s'était logée en son sein. Finalement, un jour sans cri et gare, la mort lui prit sa bien aimée. Mal être, peur, désespoir et chagrin emplirent ses pensées et ses actes. Il ne se sentait pas la force de continuer seul, elle avait toujours été là pour lui depuis qu'ils étaient petits. Mais abandonner était interdit, il avait une responsabilité envers sa fille désormais orpheline de mère, une orpheline qui paraissait parfois se sentir si seule à en pleurer mais aussi si heureuse comme si elle ne se souciait pas de la disparition de sa mère. Son innocence lui fit monter les larmes aux yeux. Il l'a prit dans ses bras et lui promit de la protéger et de la rendre heureuse quelqu'en soit le prix. "je suis désolé ma belle, tout est ma faute, à cause de moi et de ce que je suis, je suis désolé de te mettre un tel fardeau sur tes petites épaules". Il avait vécu tant d'année en Irlande, le pays de sa femme, mais maintenant qu'il était seul, il décida de retourner dans les quartiers qui l'avaient vu naître et grandir.

Une enfance bouleversée...




Derrière l'écran:



    Pseudo : Elo'
    Age: 17 ans.
    Comment t'es-tu retrouvé parmi nous?: Par un autre RPG
    Des Remarques ou impressions?
    As-tu lu le règlement ? Yep ♫
    Code du règlement :
    Spoiler:
     



Dernière édition par Eloïse Du Grand le Mar 2 Juil - 11:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charles de France
~Sa Majesté le Roi Charles~
~Sa Majesté le Roi Charles~
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 25/10/2011

~Etat civil~
Race :: Humain
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Eloïse Du Grand, 'Le doux chant du violon'   Ven 28 Juin - 10:43

Et bien ma chère, je ne puis que te souhaiter la bienvenue parmi nous!
J'espère que tu te plaira sur cet immense échiquier de vie que nous entretenons tous comme il nous est possible de le faire ~

Je me tiens à ta disposition si jamais tu a besoin d'aide ou si une question vient te tarauder l'esprit!
Il me tarde déjà d'en savoir plus à ton sujet.

Royalement,
Charles de France.

(Et ça c'est ma minute fangirl : OIAZNKNQKSNDKJNQJNDJQJS AOSHIKIIIIII KJJZKJNSKJN TOI JE T'AIME DEJA. Ahem.)



Kit by Lizbeth ♥️ Thanks Darling ♥️
Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Eloïse Du Grand, 'Le doux chant du violon'   Sam 29 Juin - 12:03

Merci beaucoup pour ce chaleureux accueille, je vais donc essayer de finir cette fiche le plus tôt possible !
et j'irais volontiers vers vous si une petite question me taraude l'esprit ~

(*rougit* Vous me flattez trop, voyons mon cher !)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Eloïse Du Grand, 'Le doux chant du violon'   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eloïse Du Grand, 'Le doux chant du violon'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CLOS ♯ Garde du corps cherche Rp avec un(e) grand(e) méchant(e) [ou pas d'ailleurs]
» Débat N°2 : Le plus grand méchant ?
» Le Grand Méchant Loup. [Isy]
» Qui craint le grand méchant loup ?
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Lady...My Lord. :: Inéluctables_prémices :: ~Cimetière~ :: ~Anciennes Fiches~ :: Hybrides-