Partagez | .
 

 Quand on parle du loup... [Erwann Castan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Quand on parle du loup... [Erwann Castan]   Sam 1 Sep - 20:13

C'était un jour des plus coutumier qu'il soit. J'étais à Londres, du moins pour quelques temps. J'avais demandée à mon maître si je pouvais faire une halte, pour quelques jours, voir ma famille, même si cela était faux. Londres me manquait simplement, de vue et d'odeur. Je suis sûre qu'il ne me voudra pas mon impolitesse, ce n'était rien après tout. Je faisais ce que bon me semblait de mon temps libre. Je musardais alors dans une rue marchande, à la recherche de çà et là dont je n'aurais surement pas besoin, mais qui me semblait abominablement fructueux dans le moment présent. Comme toujours, de toute façon. J'avais porté ce matin une jolie robe couleur saumon, accompagné de mon sac à même assorti. Rarement je gardais des habits identiques, c'était exceptionnel. Je gardais mon argent pour d'autres choses plus essentielles à ma survie, la nourriture et le fermage, principalement. Du moins, c'était avant de travailler au service d'un noble. Aussi étrange que cela peut paraître, je ne me préoccupais que de satisfaire mon maître, d'être dans mes meilleurs jours et état pour lui. Ainsi donc, je réfléchissais aux ingrédients pour la mixture que je pourraiq préparer, ou encore ce que je devrais faire comme ménage en rentrant, tous ces tas de futilités n'imaginant même pas auparavant.

La ruelle était animée ce jour-ci, ce qui me déplais fortement. Je n'aimais pas les algarades des personnes aux alentours. La foule ne faisait même pas attention où elle se dirigeait, bousculant sur son passage les pauvres personnes comme moi. Le beau temps n'arrangeait en rien ma situation, beaucoup plus d'individus étaient de sortie. M'accrochant à mon sac comme si c'était ma dernière issu, je me frayais un chemin dans cette masse, laissant mes regards asardés dans les devantures. Etant souvent indécise, elle ne savait que choisir pour faire plaisir à son maître. Mais elle n'eu pas le temps de se poser plus de questions, qu'un individu fort grossier s'empara du sac de la demoiselle. Hélas pour ledit personnage, je n'étais pas du genre à me laisser faire et suivi ledit homme à la trace, jouant des coudes et des mains pour me faire ma place. Je ne criais pas, ne voulant pas attirer l'attention, même si sur mon visage, cela se voyait que j'étais assez remonté comme cela.

Ledit homme tourna dans une ruelle ombreuse. Cet endroit ne m'inspirait rien de bon, mais si je voulais reprendre confiance et gagner l'estime de mon maître, je me devais de retrouver ce sac, à tout prix. Prenant mon courage à deux mains, je m'hasardais dans ladite ruelle. Inquiétée au plus au poing, je ne montrais pourtant rien, levant ma robe pour ne pas la salir. Elle était neuve et cela aurait été dort dommage de l'abimée ne serait-ce qu'un peu. J'espérais n'avoir rien à conter à mon maître. Une main se posa brusquement contre ma bouche, laissant une ouverture restreinte pour me permettre de respirer. C'était un homme, je le sentais à sa carrure imposant sur moi. Paniquée, je ne pouvais agir, sa force était trop grande pour ma petite taille de guêpe. Les larmes commençaient à me monter lorsqu'il posa sa main sur ma cuisse et remontait légèrement, me murmurant des "Shht" dont je n'avais que faire. Comment un tel homme pouvait exister? Je ne pouvais me résigner, je ne pouvais, mais je n'avais pas le choix. Forcée à subir la perversité de cet inconnu. Comme cela que je finirais? Dans la rue? Et mon maître? S'inquiéterait-il de mon état de santé si je tardais à revenir? Tant de questions. Je commençais à gémir, criant intérieurement autant que je pouvais, me débattant de toutes mes forces. J'étais perdue, je le savais.
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on parle du loup... [Erwann Castan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand on parle du loup... [PV. Kosovo] [Abandonné]
» PALLANDO ▬ Quand on parle du loup, on en voit la queue.
» [Terminé] Quand on parle du loup , on en voit la queue. (suite)
» Quand on parle du loup... [ PV Idril ]
» Quand on parle de Suédois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Lady...My Lord. :: Inéluctables_prémices :: ~Cimetière~ :: RPS-