Partagez | .
 

 Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kitiara Capâschen
Artisan
Artisan
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 30
Localisation : Gex

~Etat civil~
Race :: Vampire Mordue
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée   Mar 7 Aoû - 22:14


Capâschen Kitiara Simbule






Merci Azure !!!!

    IDENTITÉ :

    Vampire
    Nom :
    - Capâschen
    Prénom :
    - Kitiara
    Pseudonyme :
    - "La Simbule"
    Age Apparent :
    - 26 ans
    Age Réel :
    - environ 80 ans
    Sang-Pur/Mordu/Infant :
    - Mordue
    Date et Lieu de Naissance :
    - Un printemps il y a longtemps, dans la ville de Milan
    Orientation Sexuelle :
    - Libre
    Nationalité :
    - Italienne
    Groupe :
    - Vampire
    Classe Sociale :
    - Artisane (couturière)






Description Physique :

Kitiara Capâschen se remarque tout d'abord par sa magnifique chevelure écarlate lui arrivant derrière les genoux et flottant derrière elle comme un voile sanglant. Elle prends grand soin de ses cheveux, les gardant libres la journée et nattés la nuit. On raconte une légende sur les cheveux de la Simbule, leur rouge gagnerait en intensité en fonction de la quantité de sang qu'elle a bu récemment. Ce n'est qu'une rumeur, mais d'aucuns disent que si vous la croisez de nuit alors que ses cheveux ont une teinte sombre, vous ne vivrez pas longtemps.

Son regard gris, tantôt pétillant argenté lorsqu'elle côtoie le monde humain ou quelqu'un en qui elle a confiance, tantôt dur comme l'acier lorsqu'elle chasse la nuit ou si vous la mettez en colère, laissent parfois apparaître une tristesse et une haine tellement profonde qu'une demoiselle de son age ne devrait pas ressentir. La plupart vous diront qu'elle a probablement perdu une amourette comme toutes les filles de son âge, mais ceux qui connaissent les milieux obscures de la ville des lumières savent reconnaître une vie trop longue et trop mal remplie.

Ses traits fins et séduisants viennent de ses origines italiennes et elle aime parfois à user de ses attraits pour attirer les hommes. Bien qu'elle se pare d'une importante quantité de maquillage afin que la lueur du jour n'abime pas sa peau, elle se débrouille néanmoins pour que cela ne se voit pas afin de ne pas enfouir son visage sous les poudres. Des joues un peu rosées, un rouge à lèvres carmin et une fine couche de fard à paupière couleur d'argile constitue l'ensemble de son décorum.

Elle a une silhouette fine et gracile, formée par des années d'entrainement martial au maniement de l'épée et autres armes. Mais si sa nature lui confère une force et une vitesse supérieure, sa musculature n'est pas très développée, ce qui lui donne une allure faible et sans défense qui trompe bien souvent ses adversaires. Ceux en revanche qui l'ont occasionnellement vu courir sur les toits de Paris savent qu'il n'en est rien. Enfin... ceux qui y ont survécu le diront.

Au niveau vestimentaire, elle affectionne des robes bien découpées et volantes qu'elle confectionne elle même. Elle préfère les teints pourpres et rosées qui accompagnent bien sa longue chevelure couleur sang, voir des teintes plus foncées comme le marron ou le noir qui à l'inverse mettent en valeur ses cheveux flamboyants. Ses robes comportent presque toutes un col afin de camoufler les cicatrices qu'elle porte toujours au creux du cou. La plupart d'entre elles continuent alors sur un décolleté plus ou moins long en fonction de l'occasion. Mais tous ses vêtements sans exceptions sont coupés proches du corps afin de lui permettre une meilleur aisance de mouvements. Tout cela à tendance à attirer plus encore les jeunes hommes de la ville qui passent souvent par sa boutique, et pas toujours pour se faire tailler des vêtements.

Elle porte fréquemment de longs gants foncés, lui donnant un air élégant mais lui permettant surtout d'exposer ses bras à la lumière du soleil sans risquer la combustion spontanée. De même, les hautes bottes en cuir souple qu'elle affectionne lui permettent de réduire la surface exposée en plus de compléter à merveille son ensemble.




Description Mentale :

Après les épreuves qu'elle a subit, il est évident que Kitiara n'est plus simplement une jeune demoiselle Italienne en sortie de l'adolescence. Depuis toutes ces années, le caractère de Kitiara est assez changeant en fonction des circonstances.

En public et la journée, elle est Kitiara Capâschen, une couturière calme et timide aimant à discuter avec d'autres dames et rougissant sous les compliments des jeunes hommes de la ville lumière. Passant le plus clair de sa journée enfermée dans sa boutique, beaucoup la pense très timide, ce qu'elle est assurément la journée bien que la raison de son enfermement soit principalement sa fuite éternelle du soleil. Il n'est pas rare que Kitiara rosisse de plaisir en devisant avec un jeune homme lui faisant la cour. Mais à chaque fois elle se doit de repousser les avances de ses prétendants, sa nature lui interdisant de perdre le contrôle d'elle même en compagnie d'humains. Elle a acquis une réputation de demoiselle très difficile, bien que cela n'empêche pas sa beauté d'attirer de nombreux jeunes hommes de la ville lumière.
Mais tout cela change des que la nuit tombe et qu'elle devient la Simbule, parcourant les toits de Paris à la recherche de ses proies. Timide, voila bien le dernier qualificatif qu'utiliserai les non-humains en ayant entendu parler pour la décrire.

En revanche, de nombreuses rumeurs indiquent que la Simbule est très curieuse et la vie de sa cible peut ne tenir qu'au fait que celle-ci ai quelque chose d'intéressant à lui montrer. Il parait même que certains ont été épargnés parce qu'ils "l'intriguaient". Cependant gare à celui qui tente d'exploiter cette faille en lui tendant un piège. La déception et le sentiment de trahison peut pousser la Simbule à des actes de cruauté auxquels elle n'aurait jamais pensé, comme si elle se retrouvait dans un état second, revivant une scène de son ancienne vie.
La curiosité est cependant un trait de caractère qui se retrouve chez Kitiara. Elle pourrait même réussir à vaincre sa grande timidité dans l'espoir d'apprendre ou de voir quelque chose de captivant. Ainsi elle n'hésites pas longtemps avant d'engager la discussion avec une personne qui l'intriguerait.

Kitiara est très protectrice envers les humains qui conservent encore leur innocence, contrairement à elle qui l'a perdu. Elle cache ainsi ce monde atroce aux humains qu'elle côtoie, préférant leur épargner le sort qu'elle a subi. Ainsi la Simbule pourra oublier sa proie si elle a la possibilité de sauver un humain. Cela s’étend également à ses connaissances non-humaines, elle a tendance à estimer la vie au delà de tout et se retrouvera peut être à protéger un vampire ou un lycan si elle n'a pas elle même décidé de le tuer. Bien qu'elle ne comprenne parfois pas ce qui la pousse à tolérer et à protéger ces créatures...

Un des traits de caractère les plus importants de Kitiara est la loyauté indéfectible qu'elle voue à ceux qui ont acquis sa confiance. Mais elle n'est pas femme à la distribuer aisément.
La confiance de Kitiara est dure à gagner et facile à perdre. Elle est malgré tout posée et ne prends jamais de décisions hâtives, ce qui évite ainsi la plupart des erreurs de jugements. Pourtant, ceux qui ont un jour trahi sa confiance pourront vous dire que c'est bel et bien eux qui ont fait une erreur de jugement....enfin ils le diraient si ils étaient encore sur cette terre.




Derrière l'écran:


    ♔Pseudo : Kiti♔Age : 24 ans♔Comment t'es-tu retrouvé parmi nous ? J'ai été attirée ici par le charisme de Mr Sweihtter ^^♔Des Remarques ou impressions ? Ben après quelques semaines sur la Chatbox... j'adore les gens d'ici !!! :3♔As-tu lu le règlement ? oui, entièrement♔Code du règlement : Validé by Liz'



Dernière édition par Kitiara Capâschen le Ven 7 Mar - 13:04, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de France
~Sa Majesté le Roi Charles~
~Sa Majesté le Roi Charles~
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 25/10/2011

~Etat civil~
Race :: Humain
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée   Ven 24 Aoû - 14:25

Bonjour Bonjour! On en est-on ici?
Besoin d'un peu plus de temps? ^^



Kit by Lizbeth ♥️ Thanks Darling ♥️
Spoiler:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitiara Capâschen
Artisan
Artisan
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 30
Localisation : Gex

~Etat civil~
Race :: Vampire Mordue
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée   Mer 29 Aoû - 22:05

Ah oui, je continue de bosser sur la fiche mais j'avoue avoir un peu de mal à conclure et passer parfois par des phases de manque d'inspiration. Mais a partir de la semaine prochaine j'arrête les vacances, je serais plus connectée Very Happy

Je promet de faire un effort important :3

Et voici l'histoire car elle ne rentrai pas dans le post précédent ^^"





Biographie :

Née dans la ville de Milan vers le milieu du 16ème siècle, Kitiara Simbule Capâschen est la fille d'un riche sculpteur marchant de meubles. Elle profite alors pleinement de la vie, alternant entre ses cours avec ses percepteurs et les promenades en ville avec ses amies. Sa jeunesse s'épanouissait comme une tulipe rouge ouvrant ses pétales pour révéler une fleur parfaite.
Elle était alors à l'apogée de sa vie, sa 26ème année voyais l'arrivée de tout son bonheur. Elle était fiancée à un jeune homme qui se faisait appeler Angello et qui étais le soleil de ses nuits. Elle avait commencé à coudre des robes pour des dames de la cour du roi et ses prouesses étaient connues dans ces cercles. Elle se réjouissait de voir son travail ainsi reconnu.
Ses parents quand à eux amassaient une jolie fortune leur permettant d'investir dans des dépendances qui lui reviendraient plus tard.
Tout semblait n'être que perfection et sa vie semblait destinée à un avenir radieux... mais comme vous le savez, ce ne sont pas les histoires parfaites que l'on raconte ce sont celles qui ont un fond de noirceur.
Un soir qu'elle revenait de chez une cliente qui lui avait commandé plusieurs robes pour une réception mondaine, sa vie bascula.
Un fiacre la déposa devant chez ses parents et reparti alors qu'elle posait la main sur la poignée de sa maison. Ce qu'elle y vit en entrant fût au delà de ses cauchemars les plus fous. Rien à l'extérieur de la maison ne laissait présager le carnage qui avait pris place entre les murs de cette demeure.
Les meubles renversés et abimés entravaient le passage, les tentures déchirées jonchaient le sol et cachaient une partie des débris, les lampes étaient tombées à terre et une odeur d'huile embaumait la pièce. Mais cette odeur d'huile était masquée par une odeur encore plus forte, celle du sang et de la mort.
Kitiara se rua vers le fond de sa demeure, espérant encore retrouver ses parents malgré ce que son instinct lui dictait. Lorsqu'elle arriva dans la cuisine où elle trouva ses deux parents étalés sur le carrelage, elle eut un haut-le-cœur. Son père, un couteau de cuisine encore dans la main, avait les bras brisés et il gisait dans une flaque de sang. De même, sa mère était allongée sur le sol, une expression d'intense surprise et d'indicible horreur marquée sur le visage. Elle tomba à genoux, ne pouvant plus maîtriser les spasmes et les pleurs qui secouèrent son être à la vue de ce carnage et de cette vie magnifique qui s'enfuyait. Elle ne nota pas tout de suite la faible quantité de sang présents sur les corps déjà froids et les blessures peux orthodoxes qu'ils avaient subis, trop bouleversée qu'elle était.
C'est à ce moment qu'elle nota une présence derrière elle, elle sursauta et se retourna en tombant assise. Ses yeux embués ne lui permettaient pas de bien distinguer mais elle reconnu son fiancé, Angello. Il se pencha et la pris dans ses bras, serrant sa tête dans son cou. Elle pleura alors encore plus, serrant le corps de son fiancé contre elle. Il n’avait alors toujours pas dit un mot.
A ce moment, elle senti une douleur déchirante à l'instant où Angello lui mordit le cou. Elle tenta alors de le repousser, cherchant à s'échapper de cette intense douleur pénétrant ses chairs et la vidant de son énergie. Elle comprenait maintenant ce qui avait tué ses parents et pourquoi ils avaient si peu de sang, Angello était un vampire. Un être venu des obscure légendes, assoiffé du sang des honnêtes gens. Pourquoi Angello, pourquoi ? Alors qu'elle l'aimait comme elle n’avait jamais aimé personne d'autre. Qu'avait-elle fait de mal pour que son destin lui soit ainsi enlevé ?
Alors qu'elle regardai sa vie s'enfuir, sans doute comme avait finie celle de ses parents, sombrant dans un désespoir le plus total, une étincelle de raison explosa en elle, elle voulait survivre !!!
Dans un sursaut de désespoir, elle frappa le vampire de toutes ses forces et l'atteignit dans l'entre-jambe. Le vampire se plia en deux et ouvrit grand sa bouche, permettant à Kitiara de se dégager. Elle recula en pleine panique vers la sortie, l'épaule en sang et la robe en partie déchirée, le vampire ayant tenté de l'attraper au passage.
Elle déboucha dans sa rue, cherchant à fuir cette créature qui ne désirait rien d'autre que sa mort. Alors qu'elle rampait en s'éloignant de cette demeure qui était sienne et qui ne représentait maintenant que la bouche d'un enfer, elle percuta une femme qui passait dans la rue.
Cette femme était Alix Bellioni, et elle l’apprit plus tard une chasseresse de vampires. Kitiara leva vers elle un regard apeuré et empli de désespoir, craignant d'être tombée sur pire encore. La femme se pencha vers elle, l'observa un instant et se redressa "reste calme et ne bouge pas d'ici". Elle équipa une arbalète à son épaule et se plaça devant l'entrée de la maison. A cet instant, Angello sorti par la porte d'entrée, visiblement furieux d'avoir été ainsi repoussé. La femme mis en joue son arme et tira sur le vampire. Celui-ci l'esquiva promptement en faisant une roulade sur le côté et grogna en montrant ses dents. A sa vue, Kitiara poussa un nouveau hurlement de terreur qui ramena l'attention du vampire sur elle. La femme avait rapidement rechargé son arbalète par un système complexe de ressorts et la pointait de nouveau sur le vampire. Plusieurs fenêtres commençaient à s'allumer, les bonnes gens ayant été réveillés par le hurlement. Le vampire hésita, fit un pas en avant... et sauta en arrière pour éviter un nouveau projectile. Il grogna alors et s'enfuit en courant dans la rue, alors que les gens commençaient à sortir de leurs maisons pour voir ce qu'il se passait.

La femme en noir se retourna vers Kitiara qui la regarda les yeux pleins de larmes. Elle pointa son arme sur sa tête et lui parla d'une voix froide.
"Désires-tu vivre fillette ?".
Kitiara bredouilla, tentant de refouler les sanglots qui tentaient de la submerger.
"Euh...oui..."
La femme aux yeux verts avança son bras et sans changer d'expression repris la parole d'une manière plus dure.
"Tes parents sont morts, tes richesses saccagées, ta vie ne tiens qu'à un fil et c'est moi qui le tiens entre mes doigts, réponds moi avec plus de conviction, désires-tu vivre ?"
Kitiara réussi à retenir ses pleurs face à la peur nouvelle que lui inspirait cette inconnue qui venait de la sauver et qui la menaçait à présent.
"Oui je le veux..."
Alix Bellioni posa durement la pointe de l'arme sur le front de Kitiara et imprima une pression, son visage trahissant une colère grandissante mais pas vraiment dirigée contre elle.
"CET ANIMAL A RUINÉ TA VIE ET T'AS ÉGALEMENT MAUDITE, EST-CE QUE TU AS ASSEZ DE VOLONTÉ POUR VIVRE MALGRÉ CA ET TROUVER UN JOUR TA VENGEANCE OU DOIS-JE T'ABBATRE SUR LE CHAMP AVANT QUE TU NE FASSES TOI AUSSI DE NOUVELLES VICTIMES ???"
Kitiara tressaillit à ses mots, elle eu un instant le regard vide, elle avait été maudite à son tour, elle allait devenir un vampire... peut être valait-il mieux mourir avant cela... mais elle repensa à ses parents, à sa maison, à tout ce qu'elle avait... et qu'il lui avait pris. Qu'importe le prix, qu’importent les moyens, elle se vengerai. Elle leva un regard un peu plus sûr vers la femme.
"Je...je me vengerai. Je veux le tuer pour tout ce qu'il m'a fait aussi vrai que je me nomme Kitiara Capâschen. Aidez moi je vous en prie."
Alix baissa son arme avec un faible sourire. "Dit le avec toute la force de ta volonté, réponds à ma question"
"Je..."
Kitiara pris une bonne inspiration et hurla
"JE VEUX VIVRE !!!!!"
Alix sourit alors franchement et épaula son arme. Elle tendit la main à Kitiara.
"En ce cas ne restons pas là, aujourd'hui tu es morte Kitiara, oublie ta vie et tes amis. Désormais et pour un long moment tu me suivras et tu seras 'La Simbule' déesse de royaumes oubliés cherchant sa vengeance. Ne restons pas là, les morts n'ont rien à faire sur les lieux de leur meurtre."
Kitiara pris la main qui lui était tendue, pleine d'entrain suite à la montée d'adrénaline mais hésitante.
"Mais... et mes parents..."
Alix repris un regard plus froid bien que désolé.
"Ils sont morts Simbule, tu ne peux plus rien faire pour eux. Laisse donc les badeaux s'occuper d'eux et suis-moi. Ta vie sera ailleurs désormais"
Kitiara se releva et suivit prestement Alix, regardant une dernière fois sa maison et abandonnant son existence passée.

- ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ -



Alix était une femme ayant la trentaine et avais vécu une tragédie similaire à celle de Kitiara. Néanmoins elle n’avait pas été mordue et avais donc par la suite décidé de vouer sa vie entière à l'extermination de cette race. Ses prunelles verdoyantes semblaient avoir perdu la foi en la vie et leur dureté n'exprimaient plus que haine pour les vampires et mépris pour les humains qui vivaient dans l'ignorance. Elle vivait de manière itinérante, recherchant les faits divers pouvant prouver la présence d'un vampire dans la région. Elle ne se préoccupait habituellement pas vraiment des victimes des vampires, se concentrant essentiellement sur l'extermination de ces derniers. Mais que ce soit par pitié ou parce qu'elle revoyait son malheur dans ses yeux, elle avait décidé de s'occuper de Kitiara. Cette décision l'étonnait elle même souvent, mais elle se rassurait en observant les pupilles striées de haine de Kitiara lorsqu'elles entendaient parler de vampires.

Durant les années qui suivirent, Kitiara (se nommant désormais La Simbule) vécu avec Alix, s'entrainant à ses côtés tantôt au maniement de l'épée, tantôt à celui de l'arbalète. Bien que sa nature non-humaine lui permis une meilleure vision et ainsi d'impressionnantes prouesses à l'arbalète, Kitiara excellait surtout avec une Schiavone entre les mains. Lors des entrainements, elle semblait danser comme à un bal, tournoyant autour d'Alix et utilisant de mieux en mieux ses réflexes vampires. Alix lui appris tout ce qu'elle savait afin qu'elle puisse l'aider durant sa chasse de ces créatures nocturnes et sans pitié. Elle lui montra comment reconnaître la présence d'un vampire par l'accumulation de renseignements dans une ville, comment suivre un vampire à la trace afin de découvrir son identité d'emprunt (les vampires utilisent rarement leur vrai nom) et comment lui tendre un piège ou à défaut le rattraper en pleine nuit. La nature vampirique de Kitiara la servait bien de nuit dans ces cas la, bien que cela la desservait grandement de jour.

Kitiara appris à survire malgré sa nature en buvant le sang des criminels qu'elle chassait la nuit dans les villes près desquelles elles vivaient à ce moment. Elle ne chassait néanmoins que les meurtriers, se contentant d'effrayer suffisamment les voleurs pour qu'ils ne réitèrent pas leurs méfaits. Elle n'était pas fière de ces meurtres et préférait de loin boire le sang des vampires malchanceux qui n'avaient pas les moyens d'échapper au duo de chasseresses, mais elle devait survivre afin d'obtenir sa vengeance. Elle avait longtemps discuté avec Alix avant de prendre cette décision à contrecœur, un soir où sa soif se faisait trop sentir. Mais en accord avec l'humaine, Kitiara tuait les humains avant de les mordre et buvait jusqu'à la dernière goutte de leur sang afin d'éviter à tout prix de créer d'autre vampires. Elle enterrait ensuite les corps en forêt afin que personne ne les découvre.
Elle se confectionna également plusieurs robes spéciales afin de cacher du mieux possible sa peau le jour et de lui permettre une bonne amplitude de mouvements de nuit. Elle passait ainsi de la belle demoiselle italienne se pavanant de jour à l'abri de sa large ombrelle à la chasseresse implacable devenue le cauchemar des vampires de cette région de l'Italie.

- ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ -



Cela faisait environ 10 ans que Kitiara chassait les vampires en compagnie d'Alix quand elle rencontra la seconde espèce non-humaine. Elles chassaient un vampire assez discret dans la ville de Parme et après plusieurs jours d'enquêtes elles avaient finalement pu l'identifier et lui tendre un piège. Alors qu'il se rendait à une soirée déguisée dans une demeure huppée de la ville, Kitiara et Alix tendirent leur piège dans la rue de devant et l'attendirent. Il sorti finalement, sa compagne de la soirée au bras. Kitiara campait sur les toits tandis qu'Alix l'attendait dans une ruelle devant l'entrée. À l’ instant où il s'engagea dans la rue, commençant à diriger sa conquête vers sa demeure, Alix sorti de la ruelle et se plaça au milieu de la rue, son arbalète bien en vue. Elle apostropha le vampire l'appelant par son nom pour lui prouver qu'elle en savait beaucoup sur lui.
"Hey Petrucio, il est bien tôt pour quitter la fête, resterais tu pour une petite dans sanglante en ma compagnie ?"
Le vampire s'arrêta, hésitant à répondre à la provocation en présence de sa cavalière. Finalement il s'aperçut qu'Alix n'était qu'une humaine et se détendit, pensant que sa cavalière ne serais pas un problème non plus.
"Si danse sanglante il y a, cela risque d'être votre dernière. Qui êtes vous pour ainsi déranger ma soirée ?"
Sa cavalière renchérit en regardant Alix droit dans les yeux.
"Il a raison, laissez nous donc continuer notre chemin et vous n'aurez pas de problèmes"
Alix tourna ses yeux vers la demoiselle
"Mademoiselle, restez en dehors de ç..."
Elle se figea alors qu'elle croisai le regard ambré et luisant de méchanceté de la fille. Elle passa doucement sa main libre dans son dos et Kitiara vit apparaître une arme qu'elle n'avait jamais vu. C'était une sorte de fouet en cuir mais le bout offensif était constitué par plusieurs lamelles se finissant par des lames argentées. Au moment où Alix détacha le fouet, les lames émirent un tintement et heurtant le sol pavé et la demoiselle fronça les sourcils.
Le vampire, apparemment ignorant de l'identité véritable de sa compagne, sourit bêtement en voyant l'arme de l'humaine.
"Si c'est avec ça que tu comptes m'affronter tu es bien loin du comptes, ce n'est pas ma race qui craint l'argent. Tu dois être une bien piètre chasseresse pour ignorer cela."
Alix ignorait totalement le vampire, trop concentrée qu'elle était sur la louve. Elles gardaient leurs regards rivés l'un dans l'autre, se jaugeant et tentant d'estimer la force de leur adversaire. Kitiara, du haut de son perchoir ne comprenait pas non plus ce qu'il se passait, elle avait une arbalète miniature accrochée au poignet et sa Schiavone prête à intervenir, mais elle ne comprenait pas la situation et hésitait à se dévoiler. Surtout que son arbalète ne pouvait tirer qu'une fois.
La tension était à son comble, chacune des adversaires hésitait à se dévoiler en premier et laisser à l'autre camp une possibilité de contre-attaque, quand le vampire décida fatalement d'écourter cet interlude mineur dans sa soirée. Il retira son bras de celui de la demoiselle, pensant qu'il pourrait la rattraper plus tard si besoin et s'avança vers l'humaine en montrant ses crocs.
"Très bien, tout cela a assez duré, venez donc ici que je vous tue et puisse reprendre le court de ma soirée."
Ce fut le mouvement de trop. La demoiselle se transforma, prenant une apparence mi-humaine mi-louve, voulant à tout prix éviter que sa proie ne lui échappe. Elle lui asséna un grand coup de patte sur le côté et il parti s'écraser contre le mur d'une boutique. Alix passa son arbalète dans son dos et déroula le fouet d'un claquement, soucieuse de tenir à distance ce monstre de force brute. Kitiara compris soudain la tension qui s'était installée, c'était une louve. Elle sauta dans la rue au moment où la louve allait se jeter sur Alix et s'interposa, dégainant son épée et montrant ses canines dans un grognement. La louve interrompit son avancée et sembla jauger la situation. Dans les yeux de ce monstre, ivre de force et capable de faire décoller ainsi un vampire, brillait une intelligence et une malveillance acérée.
A ce moment, le vampire se redressa, hébété par le choc et ne comprenant toujours pas la situation. Alix profita de la couverture de Kitiara et équipa son arbalète pour tirer un carreau dans le genou du vampire et l'empêcher de fuir. "Reste donc un instant ici pour te reposer pendant que nous discutons entre dames." La lycanthrope fronça ce qui lui tenait lieu de sourcils et avança prudemment, gardant néanmoins une certaine distance entre elle et les deux chasseresses. Alix rangea prestement son arbalète et se mis en garde, préparant son fouet à frapper.

Le temps sembla s'arrêter alors que les trois combattantes se jaugeaient du regard. Les chasseresses savaient devoir remporter cette manche pour éviter que la louve ne les chasse par la suite pour protéger son identité. De plus cela faisait un moment que Kitiara n'avais pas bu et le sang de ce vampire leur éviterais de tuer d'autres humains. La louve de son côté évaluait les compétences de ses adversaires, réfléchissant au combat en avance, pensant à chaque passe... Et elle arriva à la conclusion qu'elle ne pourrait pas tuer les deux chasseresses sans y rester. Et elle tenait plus à sa vie qu'à ce repas pourtant bien préparé. Elle grogna, ce qui mit les chasseresses sur la défensive, et recula dans l'ombre jusqu'à disparaitre et se fondre dans la nuit. Au bout d'un moment, la tension du combat disparu et on entendait plus que les gémissements du vampire étendu dans la ruelle. Kitiara senti que la louve était loin et qu'elle ne serait pas chassées ce soir.
"Et bien, cette soirée fût plus riche en surprises que je ne l'aurais cru, et nous avons eu de la chance que je l'ai reconnu avant sa transformation. Il va falloir que je t'apprenne à les affronter car ce n'est plus de mon âge et nous risquons toujours d'en croiser d'autres."
Le vampire commençait à se relever en s'accrochant au mur de la bâtisse alors que sa régénération lui permettait de nouveau de respirer convenablement.
"Qui êtes vous, qui étais-t-elle, que c'est-il passé ?"
Alix rangeait son fouet et fit un geste du menton en direction du vampire.
"Débarrasse nous de cela Simbule, qu'on puisse rapidement quitter cet endroit avant que le vacarme n'ai attiré du monde.
Kitiara s'approcha du vampire qui tentait toujours d'exiger des réponses malgré son mauvais état physique. Il pensait toujours faire face à deux humaines. Elle s'arrêta face au vampire qui fut pris de mutisme alors que les yeux de Kitiara le fixaient. Ce regard gris et froid comme l'acier semblait lui promettre une mort rapide mais douloureuse et la haine qui y pointait le faisait redouter pire encore.
"Les ordures de ton espèce ne méritent pas de réponses, un vampire aussi inepte que toi qui réussit à se faire prendre à deux pièges différents fait honte à sa race déjà milles fois maudites. Ce soir ta vie prendra fin, ce soir tu seras tué et plus jamais tu ne perpétueras les exactions de ta seconde existence."
Le vampire commençait à pâlir et perdait de son assurance devant l'attitude haineuse et glaciale de celle qui se tenait devant lui.
"Qui es-tu pour oser menacer un membre de ma race ? Les vampires sont des créatures supérieures, tandis que vous les humains êtes des créatures méprisantes qui n'êtes la que pour nous servir de nourriture."
Kitiara eu un sourire plus menaçant encore et la colère qui brillait au fond de ses prunelles sublimait l'acier froid et agressif de ses yeux. Ce vampire ne passerait pas la nuit et il souffrirait.
"Part devant Alix, je vais m'occuper de notre invité qui regrettera ses paroles dans d'atroces souffrances, mais ici nous attirerons trop l'attention..."
"Bien, mais ne traine pas Simbule, notre chemin est encore long cette nuit."

Alix resserra ses sangles et parti en vitesse dans une des ruelles adjacentes. Le vampire la regarda partir, ne comprenant toujours pas ce qui s'était passé et ce que cette femme lui réservait.
"Simbule a-t-elle dit ? Je connais ce nom, je l'ai déjà entendu quelque part."
Kitiara se retourna vers lui et le pris par les épaules le soulevant du sol.
"Quoi ? Mais comment...? Mais alors, vous êtes..."
Ayant décidé de ne plus lui répondre, Kitiara lui fit un grand sourire révélant ses canines acérées, ce qui fît pâlir le vampire qui venait de se remémorer où il avait entendu ce nom. Il failli pousser un hurlement de panique alors qu'il se rappelait des rumeurs circulant dans les cercles de ses pairs sur une vampire renégate chassant ses semblables et les vidant de leur sang. Dans un mouvement aussi vif que l'éclair, elle lui arracha la langue et la jeta dans une ruelle, ses yeux aciers pleins de haine toujours plantés dans ceux de sa victime.
"Oui, je suis la Simbule, et plus aucun humain innocent ne souffrira par ta main de la malédiction dont je vais te délivrer.
Elle bondit alors de toits en toits pour sortir de la ville, emportant sa victime muette et terrifiée.
Nous la retrouvons alors en pleine forêt alors qu'elle se relève au dessus du vampire, maintenant entièrement blanc et vidé de son sang. Elle s'essuya le visage maculé du sang impur de cet être maudit désormais libéré.
"Toi qui fût maudit par une morsure, te voila libéré par cette même morsure. Je garderai ton sang en moi et chercherai ta vengeance également. Ces êtres maléfiques qui ont répandus ce mal parmi les hommes, je les trouverai et les détruirait."
Elle se pencha sur lui, ferma ses yeux et sa bouche, lui rendant un visage un peu plus humain.
"Requiescat in pace"
Elle rejoignit Alix à la sortie de la ville et s'équipa alors qu'elle se rendait vers leur prochaine destination, la prochaine ville, la prochaine cible, peut être la bonne.

- ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ -



Les années suivantes, Kitiara se pencha plus sérieusement sur l'étude des loups garou et sur les manières de les combattre. Ne pouvant utiliser les objets et les lieux sacrés qui l'handicapaient aussi, elle se rabattit sur l'argent et les différentes façons de l'utiliser. Elle apprit notamment à manier le fouet à lamelle d'argent d'Alix. Elle tenta bien une fois ou deux d'utiliser de l'argent sur une épée afin d'en améliorer l'efficacité, mais l'argent se révélait trop fragile pour le combat normal et trop difficile à manipuler, et à obtenir, pour être réappliqué entre chaque bataille. Elle se constitua néanmoins une petite quantité de pointes de carreaux en argents en cas de besoin absolu. Ainsi elle savait qu'en cas de duel avec un loup, elle ne pourrait plus compter que sur son fouet et son arbalète.

Elle en apprit également un peu sur les us de cette race, du moins ce qu'elle réussit à apprendre d'Alix et des informateurs plus ou moins consentants qu'elle trouvait.
Elle en vint à respecter en partie cette race qui ne transmettait que très rarement sa malédiction, bien qu'elle les haïsse toujours pour le fait qu'ils se nourrissaient également du sang des innocents. Elle ne les chassait donc pas, mais gare à celui qui croisait sa route. Elle eu un peu de mal contre les premiers et du souvent fuir le combat, mais au fur et à mesure des essais, elle prit le dessus et sa réputation se répandit également aux cercles loups du nord de l'Italie.
Elle était désormais Simbule, vampire renégate combattant les non-humains et fléau des siens. Sa renommée les gênait parfois, car certains vampires la reconnaissaient et les chasses poursuites devenaient plus fréquentes. Mais malgré tout cette reconnaissance de leur efficacité amusait Alix et Kitiara qui continuaient de changer d'endroits afin d'éviter d'être elles mêmes chassées.

Les années passèrent, les chasses se firent plus dure car les vampires agissaient plus discrètement et commençaient à former des bandes organisées, de plus l'âge avancé d'Alix commençait à se faire ressentir et elle se cantonnait alors à la préparation sans participer à l'exécution. Cependant Kitiara et Alix continuaient à chasser les vampires isolés, mais ils devenaient rares et les chasseresses commençaient à manquer de cibles. Elles avaient écumé toutes les villes du nord de l'Italie et le nombre de morts accidentelles avait fortement diminuée à l'inverse de l'augmentation du nombre de disparitions soudaines et mystérieuses. La formation de Kitiara était maintenant bien entamée et seule l'expérience lui permettrait de s'améliorer. Elles décidèrent alors de se tourner vers la raison qui avait fait de Kitiara une chasseuse de vampire, celui qu'elle avait aimé et qui l'avait trahi, Angelo. Cela faisait maintenant 30 ans que Kitiara était morte et qu'elle était devenu la Simbule, chasseuse de vampires.

- ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ -


Kitiara et Alix reprirent le chemin de Milan, décidées à commencer la traque de celui qui s'était nommé Angelo et qui avait trompé Kitiara avant de lui transmettre cette malédiction.
Elles commencèrent leurs recherches en écumant les quartiers vampires. Peu d'entre eux résistaient car la réputation de la Simbule n'était plus à faire en cette ville.
Certains, fournissant nombres de renseignements eurent même la vie sauve en récompense. Les deux femmes savaient que si elles exterminaient toute la population vampire de la ville elles tomberaient tôt ou tard sur un rassemblement, autant en effrayer le maximum en espérant qu'ils quitteraient la ville promptement plutôt que de les croiser de nouveau.

Elles commençaient à approcher du but, elles avaient trouvé la cachette du chef du clan local et se préparaient à piéger ses lieutenants afin de l'affaiblir et de le forcer à les écouter. Et surtout à leur répondre. Mais cela faisait bien longtemps que la vie de Kitiara filait sans obstacles et cela ne pouvait continuer éternellement. C'est un soir, alors qu'elles tendaient le premier piège que le malheur arriva. Elles se glissaient dans une ruelle peu fréquentée afin de tendre une embuscade à celui que l'on surnommait "le poinçonneur" et alors que Kitiara faisait le guet, Alix entreprit de déblayer quelques ordures entassées afin de s'aménager une cachette. Mais cela ne faisait que peu de temps qu'elles étaient arrivées en ville et elles ne connaissaient pas la terrible nouvelle.

Alix poussa un cageot de fruits pourris et déplaça une caisse afin de libérer le passage et un corps noir et violacé lui tomba dessus, la recouvrant d'une substance qui ressemblait à du sang sans toute fois qu'elle arrive à la reconnaître. Elle le rejeta rapidement et se propulsa en arrière avec un cri, mais le corps ne bougeait pas. Alors qu'elle l'observait plus précisément, l'évidence la frappa comme un coup. Ce n'était pas un vampire, mais quelque chose de bien pire... La peste ravageait Milan et voila qu'Alix venait de se frotter à l'une de ses victimes. Elle se déshabilla rapidement, utilisant les parties propres de ses habits pour se nettoyer le visage du mieux qu'elle pouvait.
"Simbule, Simbule, vient vite, j'ai besoin de toi d'urgence !!"
Kitiara arriva presque immédiatement, Alix n'utilisait pas souvent le terme d'urgence, mais quand elle l'utilisait c'était très grave. Quand elle s'approcha d'Alix, cette dernière tendis une main à plat pour lui signaler de ne pas l'approcher.
"Que ce passe-t-il Alix, quelle est cette substance sur toi ? A qui étais ce cadavre ? Pourquoi as-tu jeté tes vêtements ?"
"C'était un homme tout ce qu'il y a de plus normal, mais il était malade et c'est du sang contaminé que j'ai sur moi. Donne moi ta cape que je puisse sortir de cette ruelle sans attirer l'attention.
Kitiara lui donna sa cape ainsi qu'un foulard pour s'essuyer le visage, s'interrogeant silencieusement sur la santé d'Alix qui affichait une mine sombre mais me pipait mot.
Alix se nettoya du mieux qu'elle pouvait et s'entoura de la cape. Elle se dirigea vers la sortie de la ruelle et Kitiara comprit que quelque chose n'allait pas. Jamais la découverte d'un corps ne les avait empêchés de tendre leur embuscade, bien que ce ne soit pas arrivé souvent. Alix marchait droit et vite et Kitiara devait accélérer le pas pour la suivre.
"Où allons-nous Alix ?"
"Je cherche une herboristerie. Les médecins ne sauront rien faire contre cette maladie, ma seule chance est de trouver quelqu'un qui connait un remède naturel. Suis-moi, il m'a semblé apercevoir le local de l'un d'entre eux plusieurs quartiers plus loin. Et ne lambine pas.
Kitiara savait qu'il était inutile de questionner Alix quand elle était dans cet état. Bien qu'elle ne l'ai jamais vu aussi alarmée, ce qui l'inquiétait d'autant plus.

Elles se dirigèrent alors vers le quartier sud et trouvère l'herboristerie en question. Lorsqu’elles entrèrent, une petite cloche accrochée à la porte annonçant leur entrée, elles furent assaillies par une flopée d'odeurs sucrées, âcres, épicées... en provenance de toutes les plantes remplissant la boutique. Elles avancèrent prudemment entre les allées, observant du coin de l'œil les diverses plantes qui remplissait l'immense salle, qui était en fait une grande serre.
Peu de temps après leur entrée, une jeune demoiselle blonde apparu de derrière un comptoir situé au bout de cette jungle d'intérieur. Elle approcha lentement, observant les visiteuses d'un œil bien trop mûr pour son âge apparent.
"Bonjour mesdames, Que puis-je faire pour vous ?"
"Je me nomme Alix Bellioni et avant de vous exposer ma requête je voudrais savoir si vous avez des connaissances poussées en botaniques où si vous tenez cette boutique par obligation."
La demoiselle fronça les sourcils et plongea son regard dans celui d'Alix qui demeura dur et froid.
"Je me nomme quand à moi Julia Sissay et je pense pouvoir affirmer que je m'y connais autant en botanique que la Simbule s'y connait en créatures surnaturelles. Sachez que votre chevelure écarlate et vos yeux d'acier suffiraient à n'importe quel non-humain pour vous reconnaître. Je vous croyais plus prudentes et plus discrètes.
Kitiara ouvrit de grands yeux et sa main vola vers sa Schiavone en comprenant que leur interlocutrice était une non-humaine. Mais Alix posa sa main sur celle de Kitiara, l'empêchant de dégainer.
"Soit, il est clair que vous savez qui nous sommes et que vous ne semblez pas nous craindre plus que cela. Puis-je donc me fier à votre discrétion sur la question que je vais vous poser ?"
"Vous faites erreur dame Bellioni, je suis véritablement effrayée par ce que vous pourriez faire ici et par ce que ferait d'autres vampires si ils savaient que vous êtes dans ma boutique. Mais je suis effectivement une botaniste de longue date et j'avoue que ma curiosité est fortement piquée par la question que vous désirez me poser. Quand à ma discrétion, sachez qu'elle me rendra plus service qu'à vous, soyez rassurées.
Alix se tut un instant, sondant celle qui se tenait face à elle et qui n'était définitivement pas ce qu'elle semblait être. L'échange de regard dura un instant, jusqu'a ce qu'Alix défaille et se rattrape de justesse à un présentoir et au bras de Kitiara. Elle se releva péniblement sous le regard inquiet de la botaniste qui ne dit mot malgré tout.
"Bon, je dois faire vite, je vous ferais donc confiance pour le moment. J'ai très probablement été contaminée par la peste il y a quelques heures, ayant été en contact avec du sang contaminé. Je ne fait pas confiance en la médecine moderne qui vous saigne pour un rien et je voulais savoir si une de vos plantes avait un quelconque effet sur cette maladie."
Alix tenait difficilement sur ses jambes, mais elle se tenait fortement avec ses bras. la Botaniste semblait réfléchir de manière intense quand Alix tomba de nouveau, terrassée par la fièvre. La demoiselle pris son autre bras et indiqua à Kitiara de la suivre à l'arrière de sa boutique. Elles allongèrent Alix dans un lit et la botaniste donna une compresse à Kitiara pour refroidirai le front d'Alix. Pendant que Kitiara essayais de rafraichir suffisamment le front de son amie pour qu'elle retrouve conscience, la botaniste était partie dans la boutique pour feuilleter des livres parlant de diverses plantes, de maladies, de remèdes...
Lorsqu'elle revint, sa mine était sombre. Elle s'approcha d'Alix, posant lentement sa main sur sa gorge pour tester son pouls, sous le regard tendu de Kitiara qui n'hésiterai pas à sauter sur la demoiselle si elle semblait faire du mal à Alix. Elle secoua la tête en soupirant.
"Je suis désolé mais je n'ai aucun remède naturel contre la peste, tous les botanistes de ces dernières années ont pourtant écumé le monde pour en trouver un, mais je peux vous assurer qu'il n'existe pas. La peste noire continue de faire des ravages et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Il y a cependant un moyen mais... sachant qui vous êtes j'hésite à vous le proposer..."
Kitiara tourna vers elle un regard interloqué où brillait un peu d'espoir sous le nuage de suspicion qui recouvrait ses yeux depuis bien longtemps. Elle se tourna vers Julia tout en maintenant la compresse sur le front d'Alix.
"Mademoiselle Sissay, j'imagine que cela fait bien longtemps que vous n'avez pas vu la lumière du jour et je crois que vous ne portez pas cette écharpe pour vous protéger du froid. Cependant malgré que vous m'ayez reconnu vous nous avez laissé entrer et n'avez pas tenté de fuir ou de nous mettre à la porte. Je m'interroge toujours sur les raisons qui vous poussent à nous aider mais je vous en remercie. Mis à part cela, et malgré votre nature, pour le moment je vous fais confiance, dites moi quel est ce moyen.
Julia Sissay porta instinctivement une main à son écharpe, probablement à l'endroit où elle avait été mordue il y a bien longtemps puis croisa les bras sous sa poitrine.
"Il n'y a plus qu'une solution, que je vous recommande à vous et votre amie vu que vous êtes probablement aussi infectée. Seule la malédiction du prédateur nocturne est assez forte pour affronter et vaincre cette maladie. En tant que chasseuses de vampires je pense que vous n'accepterez pas mais sachez qu'il n'y a pas d’autre moyen. De plus j'ai déjà affronté cette maladie et mon sang y est donc immunisé. Je vous propose cette solution, c'est votre choix de l'accepter ou non, mais la peste est mortelle et je peux t'assurer que ton amie ne passera pas la nuit.
Kitiara se retourna vers Alix, continuant d'éponger son front avec un air soucieux. Elle était donc sauvée, mais jamais Alix n'accepterais cette solution. Elle préférerait mourir. Et pourtant...
"Avez-vous quelque chose pour la réveiller rapidement ? Je ne peux prendre cette décision à sa place."
"Oui, de la diplotaxis tenuifolia devrait suffire à la réveiller au moins un moment, mais il faudra faire vite.
Elle parti dans la boutique et en revint avec une fleur jaune dégageant une faible odeur d'ammoniaque même a distance. Kitiara lui pris en la remerciant et l'appliqua sur le nez d'Alix pour la réveiller. Alix ouvrit ses yeux difficilement en toussant, expulsant au passage une petite quantité de sang.
"Simbule, que se passe-t-il, que m'est-il arrivé ?
"Chtt Alix, ne parle pas, tu as besoin de tes forces pour rester éveillée. Tu es fortement malade et tu risques de mourir bientôt si on ne fait rien. Il reste une dernière solution pour te sauver et malgré que je sache ce que tu en penseras j'aimerai que tu m'écoutes. Cette demoiselle dit que la seule solution serait d'être mordue pour combattre le mal par le mal et se propose de nous donner un peu de son sang. Je sais que tu déteste cette idée mais je t'en conjure, réfléchis avant de me répondre.
Alix ouvrit de grands yeux en entendant ce que lui proposait Kitiara, et elle serait entrée dans une colère noire si une quinte de toux ne l’avait pas interrompue alors qu'elle ouvrait la bouche. Elle se calma lentement alors que Kitiara essuyais le sang de sa bouche. Quand elle pu de nouveau ouvrir la bouche, elle s'adressa à Kitiara d'une voix faible et résignée.
"Simbule, tu sais que cela est impossible. Je ne pourrais vivre cette vie. De plus mon corps est déjà vieux et rien n'assure que cela me sauvera. J'ai passé ma vie entière à exterminer les vampires, je réduirais à néant tout ce que j'ai accompli si je devenais l'une d'entre eux de ma propre volonté.
Elle eut une autre quinte de toux, plus faible mais qui l'interrompit un instant. Kitiara tenait fermement ses mains alors que de petites larmes coulaient le long de ses joues. Elle savait qu'elle ne convaincrai jamais Alix, d'ailleurs elle comprenait entièrement cette décision et n'insisterai pas. Alix repris doucement, sa voix s'éteignant progressivement.
"Ma vie fut bien remplie et je ne regrette rien de ce que j'ai fait. Regarde-moi, désormais tu assumeras seule le titre de Simbule. D'autres ont porté ce nom avant moi et c'est maintenant à moi de te le léguer.
Elle posa sa main sur la joue de Kitiara et essuya une des larmes qui coulait. Son regard s'emplit de tristesse et elle crispa la main qui tenait celle de Kitiara.
"Soit forte ma petite Kitiara, la vie est longue et dure pour les gens comme toi. Je ne suis pas la première à te quitter mais au moins t'aurais-je donné les moyens de te battre et une voix noble à suivre. Il faut bien finir sa vie un jour et au moins puis-je choisir ma fin. Kitiara, toi qui fut la compagne de mes jours et de mes nuits pendant tant d'années, puis-je te demander une ultime faveur ?
Kitiara pris la main d'Alix dans les siennes et tomba à genoux à ses côtés, ses yeux maintenant entièrement humides.
"Tout ce que tu voudras Alix, si je peux t'aider en quoi que ce soit je le ferai.
"Ce sera encore plus dure Kitiara, je suis désolé de te demander cela mais je n'ai vraiment pas envie de souffrir autant avant ma mort. Auras tu la force de me tuer ici et maintenant ? Laisse-moi mourir de ta main, de celle que j'ai aimée comme ma sœur et qui m'a aidé à accomplir l'œuvre de ma vie. Epargne moi toutes ces souffrances et laisse moi rejoindre nos proches en paix."
Kitiara se redressa, comme ayant pris un coup au torse. A ce moment, Alix eu une poussée de douleur qui la cambra sur le lit un moment, puis elle retomba sur le lit, vidée de forces. Kitiara sembla un moment comme abasourdie, tétanisée par l'épreuve que lui demandais Alix.
Puis elle se reprit, arborant un sourire qu'elle était loin de ressentir et posa un baiser sur le front d'Alix en chuchotant.
"Je le ferais Alix, pour toi, pour tous les moments que nous avons passés ensemble, pour la nouvelle vie que tu m'as donné après avoir sauvé la première. Je serais la Simbule, fléau des vampires de par le monde et jamais personne n'oubliera ce nom."
Elle sorti lentement une dague de sa besace et la plaça en évidence, pointe sur le cœur d'Alix. Cette dernière ferma les yeux, réprimant une quinte de toux et murmura dans un sourire.
"Merci Kitiara, ma sœur, sache que je t'aime de tout mon cœur."
Kitiara réprima un sanglot et murmura entre deux pleurs.
"Moi aussi Alix, Adieu"
Elle appuya alors de toute ses forces sur la dague, transperçant le cœur de l'humaine qui ouvrit les yeux en une grande inspiration... puis expira longuement en les refermant et en répétant doucement.
"Merci...merci.....merci....
Et ce fût fini. Kitiara resta un moment prostrée sur le corps de son amie, la main crispée sur la dague qu'elle extirpa lentement de la poitrine d'Alix. Elle pleurait à chaudes larmes la seule famille qu'elle avait ces dernières années. Désormais elle serait seule, mais Alix s'en était allée, et elle n'avait pas eu à subir les souffrances de la mort. Au milieu de toutes ces morts qu'elle avait infligés, elle sentait désormais le poids d'une vie.
Elle inspira un grand coup, chassant ses pleurs et une part de sa tristesse, et se releva après avoir essuyé sa dague et l'avoir rangé dans sa besace.
L'herboriste était restée assise à l'entrée de la pièce, silencieuse et indifférente. Elle leva les yeux vers Kitiara et ce fut un regard compatissant qu'elle aperçut. Kitiara enfoui sa tristesse au fond de son cœur et décida de passer immédiatement aux questions pratiques.
"Tu as dit que les vampires pouvaient attraper la peste, en subissent-ils des effets ?"
"Effectivement, un vampire ne succombera pas, mais subira néanmoins quelques vertiges. Avez vous fait un choix différent de dame Bellioni ?"
Kitiara sourit légèrement à l'ironie de la question et écarta le haut de sa robe qui cachait son cou.
"Voila bien longtemps qu'on m'a ôté ce choix, et croyez bien que j'aurais fait le même. Mais ce qui est fait est fait. Permettez que je vous prenne un peu de sang, j'ai un travail à accomplir et il serait mal venu que je subisse une fatigue. En remerciement de votre hospitalité et pour les efforts que vous avez fait je vous donne ma parole que je n'essaierai pas de vous tuer, ni maintenant, ni jamais."
L'herboriste eu un mouvement de recul en apercevant les cicatrices sur le cou de Kitiara, comprenant en un instant la scène qu'elle venait d'observer. Elle sembla hésiter un instant puis tendis son poignet à Kitiara qui le prit doucement avant de mordre dedans. Elle lui prit l'équivalent de trois verres de sang, ce qui permettrai d'absorber et d'intégrer ses défenses immunitaires, puis elle retira ses dents, lui rendant son bras. Elle la regardait maintenant avec un regard différent.
"Peu de vampires auraient osé m'aider et me faire confiance en connaissant mon identité. Au moins vous avez du courage et de la bonté, vous m'intriguez. Je vais enterrer Alix en dehors de la ville puis je retournerai finir le travail que nous avons commencé. Cela vous gênerais-t-il que je repasse un jour, même lointain ? J'aimerai apprendre à mieux vous connaître lorsque les événements de ma vie se seront calmés."
Julia serra son poignet contre elle, endiguant la coulée de sang.
"J'espère que vous trouverez un jour ce vers quoi vous courrez de manière si acharnée. Sachez que ma boutique est toujours ouverte et comme vous le voyez je ne la vendrai pas de sitôt."
Sans un mot de plus, Kitiara s'inclina devant la demoiselle et se retourne. Elle prend sa sœur de cœur dans ses bras et sort par une porte à l'arrière de la boutique.

Elle enterra Alix dans la forêt, pleurant longuement sur sa tombe en se remémorant toutes ces années passées en sa compagnie. Lorsqu'elle se releva peu avant l'aube, elle était prise d'une détermination renouvelée. Elle retrouverai ce vampire qui l'avait maudit contre sa volonté et lui ferais également payer pour tout ce qu'Alix avait enduré.
Elle rejoint la planque qu'Alix et elle avait préparé d'avance pour la journée et attendit la nuit.

Le chef de clan milanais avais effectivement des renseignements et bien qu'il les donna de mauvaise grâce, Kitiara les trouva fort intéressants. Par la suite, les clans vampires de Milan furent dispersés, leur chef ayant malencontreusement succombé à une chute accidentelle du haut de la cathédrale. Le calme revint en cette belle ville, dernier cadeau qu'accorda Kitiara à sa ville natale avant de quitter l'Italie. En effet, ces renseignements lui indiquaient que l'homme qu'elle cherchait avait quitté l'Italie depuis longtemps et avait fuit vers le Nord. Probablement avait-il eu vent de la réputation de la Simbule et avait-il reconnu dans sa description la victime qu'il avait laissé filer.
C'est ainsi que Kitiara quitta l'Italie en direction du Nord et des montagnes Suisses.

- ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ -




Le voyage jusqu'aux montagnes Helvétiques se fit sans grand incidents. Kitiara voyageait lentement, à la faveur de la nuit uniquement, et veillait à ne pas attirer l'attention. Elle s'abstint même de chasser les divers vampires qu'elle croisait, préférant saigner les voleurs de grands chemins qu'elle rencontrait plutôt que de prendre le risque de prévenir des déplacements de La Simbule.
La partie la plus difficile de ce voyage fût la traversée des Alpes. Car même si elle prit un chemin détourné qui ne gravissait pas de trop hauts pics, elle dut se payer un voyage en voiture fermée et retenir sa soif plusieurs jours durant. Les humains qui la menèrent à travers ces montagnes étaient des montagnards chevronnés et ils n'étaient que trop content de ne pas devoir discuter avec la citadine qui les avait embauchée, ce qu'elle apprécia également. Bien qu'elle ne ressenti pas le froid glacial des routes alpines, elle n’était pas préparée à tous les inconvénients du trajet. Ses membres étaient engourdis et ses vêtements ne semblaient plus aussi légers qu'en Italie.
Elle ne garda que peux de souvenirs du trajet, préférant rester enfermée dans la voiture en ayant informé les guides qu'elle avait suffisamment de nourriture pour le voyage. Elle évitait ainsi la douloureuse morsure des rayons du soleil mais aussi la tentation qui lui déchirait l'esprit lorsqu'elle voyait les humains. Le prochain vampire ou bandit qu'elle croiserait ferai bien de recommander immédiatement son âme ou ce qu'il lui en reste à son dieu, car il n'en aurait pas le temps quand elle le trouverai...

Elle quitta les montagnards peu après la frontière helvétique, alors que les pentes glacées des Alpes laissaient place aux forêts et aux lacs qui faisaient la beauté de ce pays. Elle les remercia et s'éloigna rapidement, pressée de n'être plus torturée par sa faim inextinguible d'un côté et sa morale implacable de l'autre.
Elle avait repris ses voyages nocturnes, passant maintenant à travers les sous-bois helvétiques, et évitai le peu de compagnie qu'elle y rencontra. Cependant, l'une de ces rencontres n'était pas le fruit du hasard. Kitiara vit progressivement qu'elle entrai sur un terrain de chasse alors qu'elle croisait des détails plus ou moins révélateurs. Une branche cassée par ici, des buissons piétinés de l'autre côté, une fugace odeur de sang s'élevant des rochers plus loin... et l'homme qu'elle croisa cette nuit de pleine lune semblait guetter tous ceux qui arpentaient cette route. Elle l'aperçu à bonne distance et grâce à sa vision améliorée, elle sut qu'il l'avait repéré également, il n'était donc pas plus humain qu'elle même. Quand elle le vit humer l'air et commencer à se transformer, elle déroula son fouet et libéra les embouts d'argents. Voila un loup qui ne hurlera pas à la prochaine pleine lune...
Nous n'entrerons pas dans les détails de ce qui arriva cette nuit là, mais on retrouva dans cette forêt le cadavre d'un homme portant de nombreuses lacérations. Fait étonnant, il semblait également vidé de son sang. On pensa tout naturellement à un règlement de compte qui aurait dégénéré et l'affaire en resta là.

Nous retrouvons donc Kitiara, plusieurs semaines après qu'elle soit arrivée en Suisse et qu'elle ai commencé ses investigations.

- ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ -




Kitiara arpentait donc les rues de Lausanne, courant de toits en toits sous la faible lueur de la lune. Cela faisait quelques jours qu'elle était arrivée dans cette ville et avait du se contenter de dormir dans des grottes des collines alentour pour échapper à la morsure du soleil. Elle cherchait ainsi maintenant un endroit intéressant où elle pourrait passer ses journées.
Ce n'était pas le sommeil qui lui manquait. Elle pouvait rester plusieurs journées sans fermer l'œil, après tout son corps n'avait pas besoin de repos. Mais son esprit ne pouvait rester en  ébullition tous ces jours sans un endroit sûr où y oublier une partie de ses soucis.
Elle avait repéré le quartier des artisans de Lausanne et voulait maintenant y trouver une boutique de vêtements sur mesure. Elle espérait pouvoir y louer ses services et ainsi avoir un port d'attache dans cette nouvelle citée. Elle ne pouvait décidément pas se lancer dans l'inconnu de cette ville qu'elle ne connaissait pas sans avoir un endroit où se cacher du soleil aux heures les plus chaudes de la journée.

De plus il lui fallait trouver un moyen de glaner des informations sur celui qu'elle recherchait et sur les activités vampires des environs. Reprendre son métier de couturière lui permettrait de côtoyer les habitants de la ville et d'entendre les rumeurs qui y circulent. En outre, cela lui ferais plaisir de retrouver le fil et l'aiguille et de pratiquer sa passion oubliée. C'est donc d'un pas décidé qu'elle arpenta les rues de Lausanne, se dirigeant vers la partie Nord de la ville. Elle ne fit pas de mauvaises rencontres cette nuit là. Que ce fût parce que la ville était sûre ou parce que son allure décidée et son regard prédateur décourageait les tire-laines, elle était néanmoins heureuse de ne pas avoir à se battre à peine arrivée.
Elle trouva facilement le quartier marchand comme prévu et commença à se promener dans les rues, observant les enseignes et jugeant de la qualité des travaux des quelques boutiques qui avait des sortes de vitrines. Elle croisa bien un garde de nuit qui l'apostropha et s'approcha pour lui poser quelques questions, mais il devient très conciliant quand il s’aperçut de la beauté de celle qu'il avait interpellé.  Elle lui raconta venir de la part de sa mère et chercher la boutique de sa tante. Elle put ainsi récupérer quelques informations sur les couturières habitant dans ce quartier et savait désormais où s'adresser. Elle avait décidé de proposer ses services à une des couturières de faible renommée qui travaillait seule mais pourrait lui proposer le gite et le couvert en échange de ses services. Elle attendit alors dans une des ruelles sombres que s'écoulent les heures de la nuit afin que ces humains s'éveillent.

Quelques heures avant le jour, de la lumière se fit dans la maison de la couturière et Kitiara s'y dirigea, désirant fortement entrer avant le lever de l'astre solaire. Elle attendit un petit temps, laissant à l'habitante le temps de se lever puis donna un coup de cognée. La couturière vint lui ouvrir et après quelques moments de discussions elle la laissa entrer. Elle avait effectivement besoin d'aide pour son atelier car elle ne pourrait pas se faire un nom à elle seule et l'offre de Kitiara l'intéressa fortement, car ce n'est pas en distribuant son argent qu'on lance une affaire.
C'est ainsi que Kitiara devint l'assistante talentueuse de l'enseigne "Aux doigts de fées". Elle renoua avec sa passion pour la couture et de fil en aiguille, son talent lui revint, comme une vieille habitude que l'on aurait égarée mais qui n'est jamais bien loin. Elle se plaisait dans son nouveau travail et en oubliait presque la raison de sa venue en cette ville. Mais elle ne pouvait pas rester oublieuse de sa nature éternellement... Et sa soif se faisant de nouveau sentir, elle reprit sa chasse des vampires. Cependant, elle veillait à liquider tous les vampires qu'elle attaquait afin que les nouvelles de sa présence en ville ne soient pas connues.


Un jour qu'elle était à la boutique, s'occupant d'une commande pour de fortunées clientes de la ville qui avaient entendu par des rumeurs la qualité nouvelle de l'enseigne, une demoiselle entra dans la boutique. Kitiara se leva et vint à sa rencontre.
"Bien le bonjour mademoiselle, que désirez vous ?"
En s'approchant, Kitiara s’aperçut que la demoiselle devait avoir son âge malgré une robe en lambeaux. Elle semblait avoir un regard légèrement perdu et on aurait dit qu'elle regardait en un autre lieu et un autre temps. Alors qu'elle arrivait à la hauteur de la demoiselle, elle s'arrêta face à elle et la regarda en attendant qu'elle lui adresse la parole.
Lorsque la jeune demoiselle se tourna vers elle, Kitiara resta un instant étonnée par la prestance et la tenue qu'elle dégageait malgré les bouts de tissus qui pendaient de ce qui avait pu être une belle robe.

Kitiara et la demoiselle discutèrent un bon moment après cela, et pour finir Kitiara lui créa une robe personnalisée sur mesure.
(Cette histoire sera peut être réécrite si j'arrive à trouver un moment avec le personnage concerné ^^)

Les recherches de Kitiara allaient néanmoins bon train. Bien que son activité de couturière lui prit nombre de ses heures, elle en trouvait toujours pour partir en quête d'informations concernant les vampires et celui qu'elle recherche en particulier. La réputation de l'atelier de couture où elle travaillait avait fortement augmenté et elle côtoyait désormais de jeunes femmes de toutes les classes sociales.

Cela faisait quelques années alors qu'elle était arrivée en Suisse et la boutique "Aux doigts de fées" était devenue une florissante boutique où plusieurs jeunes femmes travaillaient à l’élaboration de nombreuses robes pour la cour du royaume. Kitiara avait récupéré bon nombre d'informations et avait décidé de reprendre sa route.
Elle parti un soir de printemps, disant adieu à celle qui l'avait accueillie et qu'elle avait grandement aidée. Elle parti rapidement en direction du royaume frontalier, Pays réputé pour sa cour, sa superbe et particulièrement sa somptueuse capitale où on lui avait indiqué qu'elle trouverait le plus aisément des réponses à ses questions. Elle prit alors la direction du Jura, pénétrant en France pour se diriger vers sa capitale.
Paris, citée des lumières, prépare toi car la Simbule se rends en tes rues.

- ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ - ♔ -




merci Azure pour les images !!! x3


Dernière édition par Kitiara Capâschen le Ven 7 Mar - 13:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissande A. Sullivans
♥ Comtesse / Adorable Administratrice ♥
♥  Comtesse / Adorable Administratrice ♥
avatar
Messages : 669
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part en train de rêver...

~Etat civil~
Race :: Humaine. Différente? Il paraît.
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée   Mer 10 Oct - 16:38

Bonjour Kitiara! Cette fiche est-elle achevée?




Merci à Calypso pour ce superbe Kit ♥️

THE AMAZING STAFF:
 


Entres dans le secret...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitiara Capâschen
Artisan
Artisan
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 30
Localisation : Gex

~Etat civil~
Race :: Vampire Mordue
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée   Mer 10 Oct - 21:32

Bonjour Smile

Hmmm disons que je suis presque arrivée.

Mes descriptions physiques et mentales sont terminées, mais je pensais mettre un dernier chapitre à l'histoire.
Je devais faire ce chapitre avec une autre des personnes dont la fiche est en cours mais comme elle n'as pas trop le temps je vais faire le récit moi même en l'incluant et elle s'adaptera ^^

Du coup j'ai un peu de retard parce que je l'attendais.

Si c'est pressant je switcherai cette partie pour le moment mais si j'ai encore quelques jours j'aimerai bien la rédiger ^^

Tu me dis, je m'adapte :p




merci Azure pour les images !!! x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissande A. Sullivans
♥ Comtesse / Adorable Administratrice ♥
♥  Comtesse / Adorable Administratrice ♥
avatar
Messages : 669
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part en train de rêver...

~Etat civil~
Race :: Humaine. Différente? Il paraît.
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée   Jeu 11 Oct - 18:01

Non c'est bon, ce n'est pas un soucis! Fais donc cette partie 8D




Merci à Calypso pour ce superbe Kit ♥️

THE AMAZING STAFF:
 


Entres dans le secret...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitiara Capâschen
Artisan
Artisan
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 30
Localisation : Gex

~Etat civil~
Race :: Vampire Mordue
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée   Dim 9 Déc - 22:44

Voila, je penses pouvoir dire que ma fiche est terminée.

Bon ma dernière partie comporte toujours une zone d'ombre mais je n'ai pas les moyens de la combler actuellement (je me garde la possibilité de la compléter plus tard si ça ne vous dérange pas :p)

Sinon dites moi ce que vous en pensez, je ferais les modifs si il faut Smile




merci Azure pour les images !!! x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizbeth C. Valentyne
Marquise
Marquise
avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 25/10/2011

~Etat civil~
Race :: Vampire ~ Infant
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée   Jeu 20 Déc - 12:38




Désolée pour l'attente !
Tout me semble en ordre, je te valide donc en qualité de Bourgeoise/Humaine, puisque tu es Artisane.
Cela dit attention aux fautes...Je pense que tu devrais te relire. Certaines font vraiment mal aux yeux (rien que le fait que "Alix" soit devenue "AlixE" en cours de narration est des plus perturbant pour la lecture)
Anyway, tu peux aller faire une demande d'habitation, ainsi que ton journal de rp et tes relations et liens.
Bon RP !

Formalités : Journal de Rp | Relations et Liens | Recensement d'avatar | Demande de Lieu | Demande de Rp



Kit by my Love *w* ♥️



Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitiara Capâschen
Artisan
Artisan
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 30
Localisation : Gex

~Etat civil~
Race :: Vampire Mordue
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée   Sam 22 Déc - 13:30

J'ai fait les quelques modifications que j'ai trouvé (j'ai demandé a quelqu'un qui ne l'avait pas lu de m'aider a trouver les dernières fautes, je remettrai un coup plus tard)

Par contre, je dois dire que mes dents sont un peu trop longue pour être encore considérée comme humaine. Je me sentirais bien mieux avec un nom rouge sombre qu'avec ce brun :p




merci Azure pour les images !!! x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizbeth C. Valentyne
Marquise
Marquise
avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 25/10/2011

~Etat civil~
Race :: Vampire ~ Infant
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée   Sam 22 Déc - 13:55

...Ca, c'est la fatigue xox
J'ai corrigé ça, désolée miss :3



Kit by my Love *w* ♥️



Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kitiara Capashen Alias Simbule - Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Logan Alias Wolverine [Terminé]
» John Allerdyce alias Pyro [terminé]
» Christia Kerrigan alias Rider [Terminée]
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Lady...My Lord. :: A_chaque_coeur_son_ouvrage :: ~Entités nouvelles~ :: ~Admis en ces lieux~ :: ~Bourgeois~-