Partagez | .
 

 Victor Dantès, Petits meurtres en parfums.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Victor Dantès, Petits meurtres en parfums.   Lun 23 Avr - 17:07

Victor Dantès




feat. L, Death Note
    Identité :


    Nom : Dantès.
    Prénom: Victor.
    Age : 23 ans.
    Date et Lieu de Naissance : Octobre, Nanterre.
    Orientation Sexuelle : Bisexuel.
    Nationalité: Française.
    Groupe : Humain.
    Classe Sociale: Bourgeois.




Description Physique :

«Oh et bien je ne sais pas si vous êtes déjà venu faire un tour du côté du petit Paris, ma chère cousine,
moi en tout cas je me déplace spécialement pour lui.
Les parfums exquis qu'il nous sert ne sont qu'un prétexte je dois bien l'avouer.
Et je ne sais pas tout à fait si, une fois dans la boutique,
la tête me tourne du fait de toutes ces délicieuses odeurs
ou si cela est dû à son charme envoutant...»


Madame la Marquise de Nanterre.


«Eeeeh ! Le bonjour Monsieur Dantès !
Qu'est-ce que ce sera aujourd'hui ?
Comme d'habitude je suppose ?
Et v'la une pesée de pommes, une !
Dites-moi Monsieur Dantès,
comment vous faites pour toujours être aussi bien coiffé de si bon matin ?
Oh non c'est pas pour moi, j'ai le crâne bien lisse depuis le temps !
Non c'était par simple curiosité !
Je trouvais simplement étrange que votre chevelure soit en bel ordre si tôt
alors que vos yeux sont encore noirs. Attention je ne cherche pas à vous froisser !
Bien au contraire, simple curiosité ! Avec ceci Monsieur Dantès ?»

Marchand de fruits et légumes.


«Oh vous savez Victor, des comme celui-ci il ne m'en reste qu'une poignée...
Mais bon, puisque c'est vous je vais m'arranger.
Je le retouche comme le vôtre n'est-ce pas ? Je m'en serais douté...
Vous avez toujours le même genre de costume,
et puis pas n'importe quel genre attention, de la haute qualité !
D'une finesse impressionnante !
D’Autriche n'est-ce pas ? Je m'en serais douté...
Enfin encore une chance que le noir vous va à ravir.
Pour la culotte, on reste dans le classique ?
Sobre n'est-ce pas ? Je m'en serais douté...
Toujours pas de coiffe ? Non ? Certain ?
Bon très bien il en sera selon vos envies.
Repassez dans cinq matinées et il sera prêt.
Vous payerez une fois le travail fini n'est-ce pas ? Je m'en serais douté...»


Couturier de la rue voisine.

«Bonjour... Victor ? C'est toi ?
Et bien mon gaillard ! Tu as bien changé !
Je n'en reviens pas combien tu as changé !
Regardez-moi ça ! Tu dois bien mesurer six pieds de haut !
Et peser tes cent trente livres ! Et bien, et bien...
Si ce n'était pas la boutique de ton père je ne t'aurais jamais reconnu !
Comment va-t-il d'ailleurs ?
J'étais venu prendre de ses nouvelles !
Ah il est... Mon Dieu... Je suis désolé mon petit.»


Ami du père Dantès.


«Une ombre... Oui, c'était une ombre. Une ombre noire qui se faufilait à travers les ténèbres envahissantes. La nuit tombait sur les rues tandis que les trop nombreux nuages répandaient leurs tristesses sur le pavé sali. Je m'en souviens, elle avançait lentement. Cette sombre silhouette solitaire et trempée jusqu'à la moelle. On n'y voyait rien. Ou plutôt on ne voyait que lui. Ce spectre lugubre qui hantait le lieu chaque jour à la même heure, lorsque le ciel rendait l'âme en un long sanglot. Ce fantôme qui, libre enfin d'être seul, s'enfermait chez lui dans son cachot humide. Il m'a vu... Je le sais, je l'ai senti... Lorsque ce cafard noirâtre entrait en sa demeure, il a tourné son inquiétant esprit vers le mien, et, de son regard chargé d'un néant infini, il a planté ses yeux de glace dans mon âme. Je l'ai vu... Son visage blafard, blanc comme la neige pure, pâle comme un jour d'enterrement, terne comme la pierre immobile... Ses joues d'os creusées, rongées par un funeste souvenir caché, dévorées par l'absence de culpabilité... Ses lèvres rouges comme tachées par le sang d'un innocent... Ces yeux... Ces yeux de l'épouvante... Ces yeux froids... D'une angoissante folie... D'un effroyable ennui... D'une terrible malice... D'un profond silence... On aurait dit que la mort elle-même en avait peur...»

Une passante.


Description Mentale :




Biographie :




Derrière l'écran:


    Pseudo : Logan
    Age: 20ans
    Comment t'es-tu retrouvé parmi nous?: La porte était ouverte...
    Des Remarques ou impressions? Première expérience dans cet univers roleplay. Contexte intéressant, joli design.
    As-tu lu le règlement ? Bien entendu !
    Code du règlement : Okay by Mel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Victor Dantès, Petits meurtres en parfums.   Dim 20 Mai - 7:05

Bonjour...

Des nouvelles de cette fiches seraient plaisantes.
Revenir en haut Aller en bas
Melissande A. Sullivans
♥ Comtesse / Adorable Administratrice ♥
♥  Comtesse / Adorable Administratrice ♥
avatar
Messages : 669
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part en train de rêver...

~Etat civil~
Race :: Humaine. Différente? Il paraît.
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Victor Dantès, Petits meurtres en parfums.   Sam 7 Juil - 9:38

POUF! Je déplace.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Merci à Calypso pour ce superbe Kit [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

THE AMAZING STAFF:
 


Entres dans le secret...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Victor Dantès, Petits meurtres en parfums.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Victor Dantès, Petits meurtres en parfums.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petits meurtres en famille [Lestrange]
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !
» Constitution; La Fusion de Victor Benoit prend le devant.
» Les petits santons ;-)
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Lady...My Lord. :: Inéluctables_prémices :: ~Cimetière~ :: ~Anciennes Fiches~-