Partagez | .
 

 Who am I ? That's the real question...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Who am I ? That's the real question...   Mar 20 Mar - 23:54

Sweet-Gloomy Angel, William




Earl Angel W. Sweet-Glommy
    IDENTITÉ :


    Vampire
    Nom : Sweet-Gloomy.
    Prénom: Angel, William.
    Age Apparent: 20 ans.
    Age Réel : 1875 ans.
    Sang-Pur/Mordu/Infant : Sang pur.
    Date et Lieu de Naissance : 11 juin 137 de notre ère, en Angleterre, dont la localisation exacte est inconnue.
    Orientation Sexuelle : Je me complais tant dans la compagnie féminine que masculine. Je ne suis véritablement sensible qu'en la beauté des créatures qui me sont proches.
    Nationalité: Britannique, Anglaise.
    Groupe : Vampire
    Classe Sociale: Comte ( n'en déplaise à votre bon vouloir, car telle est la tâche qui vous incombe... )




Description Physique :

Une faible lueur matinale éclaira son visage de marbre. Il se contraint alors à plisser ses fines et délicates paupières.
Tournant légèrement la tête afin de remédier à son indélicate position, il fit virevolter quelques mèches de sa splendide chevelure de cuivre ; peut-être tirant sur le rose...

Il entrouvrit alors lentement ses yeux, dévoilant l'or-platine profonde et intense de ses iris, reluisantes d'une étrange lueur...
Une bourrasque glaciale le décoiffa une fois de plus ; les reflets mauves-orangeâtres miroitèrent allègrement au gré des fins rayons du soleil qui s'y reflétaient.

"Fichtre..."

Sortant d'une poche de son pantalon une main aux longs doigts fins ; pâles et mystérieusement parfaits, il remit furtivement ses cheveux en place ; aussi incorrect serait-il d'affirmer qu'ils puissent être convenablement coiffés, autant qu'ils ne le sont certes jamais...

"Qu'importe..." souffla t-il nonchalamment d'une voix fruitée.

Il inclina la tête vers la droite et scruta curieusement le ciel obscure de ses prunelles flamboyantes.
Sa peau de satin paraissait si douce et frêle, comme si un rien aurait su la salir, l'abîmer.
Nul défaut ne semblait émaner de son visage de nacre.

Une fossette trahissant un trouble se dessina au coin de ses lèvres...
Ses lèvres délicatement sculptées, tant pulpeuses qu’agréablement fines.
Ses lèvres d'un vermeil intense, sucrées, voluptueuses ; tachées d'un rouge plus sombre encore que de nature...

Il étira un sourire narquois, dévoilant une dentition d'une incroyable blancheur, encadrées de canines plus longues que de moyenne et sournoisement pointues ; finement aiguisées...
Là n'était plus l'inquiétude...
Elle laissa place à la sérénité...
Mais qu'elle étrange allégresse...

Un silence morbide prit ses aises entre les volutes ténébreuses et la lumière grandissante de l'aube qui s'intensifiait rapidement...
Les muscles de sa nuque se tendirent, les veines bleutées de son cou se raidirent, il crispa doucement ses mains et dévia son regard vers l'objet de tant d'attention.

"Tsss... toi..."


Sa petite taille n'était pas en son avantage face au nouvel arrivant, il ne mesurait pas plus de 160 centimètres, peut-être 165 tout au plus. La finesse de sa taille était bien plus semblable à la splendeur d'une parfaite et fragile poupée de porcelaine, qu'à l'être surnaturel et surpuissant qu'il était...

Qu'à cela ne tienne ! L'habit ne fait nullement le moine...

Il retira la veste blanche qu'il portait sur les épaules et enleva le simple et léger vêtement noir qu'il arborait dessous.
Cela ne put que confirmer la supercherie au-quelle n'importe quel oeil s'y serai épris ; le corps de celui-ci était sans nul doute doté d'une musculature agréablement répartie.
Chaque muscle était parfaitement formé, le moindre détail d’esthétisme n'était omis.

Son corps blafard semblait briller de mille éclats tels des diamants sous les flammes désagréables du soleil.
Chaque contour, chaque ombre, chaque relief de son corps, de son visage ; semblait sortir d'un songe...

Il enfila deux gants soyeux, immaculés et fit face à son adversaire.

"Voilà bien futile qu'est, d'ainsi souiller pareille beauté"
dit-il froidement.

Le mystérieux inconnu ricana doucement et se volatilisa avec le restant de la nuit que le matin avait taché d’éradiquer...

"Tsss..."

Il releva la tête vers l'astre bien désagréablement lumineux et souffla d'ennui...
Trop rapidement pour le décrire, il s'éclipsa à son tour ; laissant derrière lui une fluette odeur mielleuse, fruitée et enivrante ; comme un doux et meurtrier parfum exotique, irrésistiblement sucré...

Le froid s'était dissipé ; la neige commença à fondre...

Angel est relativement petit, mais il aime affirmer qu'il a la bonne taille...
Il a la peau blafarde, froide, aussi lisse et parfaite qu'une statue de marbre blanc, immaculé.

Ses yeux sont habituellement d'une agréable couleur platine, tirant sur le cuivre ; ils sont pétillants de vitalité et de malice mais à y regarder plus profondément, on peut apercevoir une noirceur infinie et insondable.
En d'autres temps, ils peuvent être aussi rouge que le sang et plus glacials qu'un iceberg, l'air devient alors lourd, froid et oppressant ; la nature semble se mourir, la lumière devenir ténèbres et un silence morbide s'installer...

Ses cheveux sont raides et mi-longs ; d'une teinte cuivrée et claire, peut-être rosâtre des fois, avec cependant quelques mèches platines de ça et là dans le dédale de sa souple et gracieuse chevelure toujours impeccablement coiffée... ou presque...

Parlons de son corps, oui car c'est très important dans une description d'un être aussi étrange...
Il a une musculature parfaitement répartie, elle se caractérise de formes particulièrement agréables mais aussi d'une finesse très féminine.
Le torse ainsi que les abdominaux sont divinement dessinés, comme si l'on avait décidé de tailler la perfection dans la plus noble des matières, afin d'immortaliser une créature angélique, par orgueil ou avarice...

Son sourire est enchanteur, ses dents d'une blancheur surnaturelle.
Son parfum naturel est un dangereux et enivrant mélange de saveurs mielleuses, fruitées et exotiques ; nul ne saurait résister à cette symphonie d'odeurs irrésistiblement fascinantes...

En outre, il est toujours irréprochablement vêtit, ne sort jamais de chez lui sans s'être assuré qu'il porte bien les habits les plus à la mode ses derniers temps et quand tel n'en est pas le cas, il prend grand plaisir à ordonner la création de son propre genre, de telle sorte à ce que nul ne soit identiquement habillé à lui.

Il arbore généralement une queue de pie noir en poil de yorkshire véritable, un veston gris aux broderies de fils d'or, une chemise blanche de velours à jabot, un col en soie fine et une paire de gants blancs immaculés.

Oui, Angel aime l'élégance et joue volontiers de ses atouts naturels mais sous ses airs d'ange, qui est-il véritablement ?...




Description Mentale :

Le souffle d'un vent glacial traversa la pièce étrangement sombre à une heure si avancée de la journée.
Les minuscules fenêtres entrouvertes ne laissaient que très peu de lumière s'y engouffrer ; les fins rideaux de soie légère et transparente étaient parcourus de faibles mouvements ondulatoires, certainement dus à quelques froids courants d'air.

Un silence morbide régnait en ces lieux ; les habituels chants des oiseaux s'étaient tus, la joie s'était évaporée comme si on l'eut aspiré dans un gouffre sans fond, noir, humide, suintant la haine, la peur et l’effroi.

Il était là...

A demi allongé paisiblement sur le divan de velours noirci par le temps.
Les jambes croisées noblement ; une main soutenant délicatement son visage de porcelaine, il paraissait éteint de sa pâleur inquiétante et de son incontestable immobilité totale.
Une statue n'aurait certes pas était plus gracieuse ni fidèle à son nom...

Autour de lui, le temps semblait s'être arrêté ; les ténèbres paraissaient se complaire à flâner en sa compagnie.

Quelques flocons de neiges entrèrent par la fenêtre, tournoyèrent lentement autour de lui et se déposèrent doucement sur ses mèches de cuivre ; peut-être tirant sur le rose...

*Tsss...*
*Que le temps m'est lassant...*


Il rejeta furtivement ses cheveux en arrière d'un geste gracieux de la main et ouvrit les yeux, dévoilant la pureté de l'or de ses iris.
Il ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose mais tut les mots silencieux et conserva son incessant mutisme...

*Blood... blood... blood...*

Un rictus de désespoir se dessina sur son visage de marbre lunaire.

*Dismal... boredom... blood...*
*Quelle léthargie... sombre inconvenante ignominie... quelle infamie de ma stature...*
*Que le temps m'est étrange... il ne saurai ainsi jamais à ma volonté s’accommoder ?...*

*Tsss... stérile...*
*Ô lassitude... ne puissions-nous de frivolité se nourrir, de délassement s'abreuver ?...*
*Blood... blood... blood...*


Il rejeta silencieusement sa tête en arrière et scruta curieusement le plafond, comme si il n'en n'eut jamais observé.

Balançant sa tête de droite et de gauche de manière rythmée, il fredonna un air mélancolique.
Sa voix semblait se propager dans toute la pièce et s'intensifier d'irrésistibles notes entraînantes...
Comme dans un rêve, chaque sons toujours plus mélodieux les uns que les autres, semblaient créer une intense frénésie endiablée, telle une valse infernale...

Le silence se fit de nouveau...

*Lust... pride... greed... sloth....... Yes...*
*La beauté est art de perfection... Que la grâce est douce... elle se revêtis de satin et de plaisance... Quelle jouissance...*

*Tsss... que d'ennui...*
*Blood... blood... blood...*


Un souffle glacial traversa la pièce, les volutes voluptueuses des ténèbres semblèrent se dissiper peu à peu...
Une intense lumière se fit dans la pièce...

Il n'était plus là...
Il semblait s'être évaporé avec les ombres sournoises qui tapissaient les murs de pierres grisâtres...

Il n'était plus, la joie revint...

Angel est sans conteste caractérisé par un narcissisme démesuré ainsi que d'une extravagance certaine ; il ne saurait d'ailleurs résister guère longtemps à l'envie de se pavoiser et faire parler de lui lorsque l'occasion se présente.

Il aime faire bonne figure et toujours être au centre des discutions, il ne se permet aucun dérapage quand il se trouve en présence d'une gente honorable, aux cotés de gracieuses Ladys ou d'appréciables Lords.
Son langage est incessamment courtois et élégant, il sait toujours employer les mots justes et délicieux.
Le ton de sa voix est mystérieusement exotique et suave, son accent londonien doux et sucré, fascinant et ténébreux fait irréprochablement son charme.

Il parle avec aisance et légèreté, son attitude est pacifique et inspire la confiance, son pragmatisme et sa compassion, son calme et sa maîtrise constante des choses le distinguent des autres créatures de sa race.

Il est aussi extrêmement curieux et affectionne particulièrement observer l'existence des humains, leur mode de vie et leur adaptation dans tant de situations.

Il lui arrive bien souvent de faire un rêve ; il rêve qu'il est un humain, insouciant et ignorant, faible et jovial, il virevolte ça et là, entre fleurs et rayons de soleil et se met à oublier qui il est véritablement.
Mais à son réveil soudain, il réalise qu'il est Angel et ne sait alors plus très bien s'il était Angel rêvant d'être un humain ou un humain rêvant d'être Angel...

Il n'est pas rare de le croiser immobile, inlassablement statufié, les yeux clos et pensant de choses et d'autres.

Outre les atouts très utiles qui lui sont conférés de par sa race, son age et son sang royal, il possède la capacité unique de contrôler les ténèbres qui l'entourent...
On dit aussi qu'il parviendrai à maîtriser l'état de la matière à sa guise mais ce ne sont à ce jour que des dires...
Nul ne connait l'étendu véritable de sa puissance mais en tant que vampire de son rang, il est certain qu'il ne peut être détruit en aucune façon autre que... Eh ! Je vais pas tout vous révéler non plus... Petits malins !

Il aime se délecter des heures durant, du souffle glacial d'un vent nocturne sur son visage, apprécie flâner avec les ombres et les ténèbres, prend plaisir intense à rester immobile et contempler avec émerveillement la beauté du monde obscur.

Il se plait à jouer aux échecs, s'enivrer de musiques douces à ses oreilles, s'aveugler de lecture et jouer du piano.
Il aime bien d'autres choses mais le découvrir est tellement plus plaisant, n'est-il pas ?...

Son comportement parfaitement irréprochable fait de lui un Lord accomplie ; mais derrière ce masque d'une blancheur éclatante, quel est ce regard soudainement froid et obscur ?
Que cache ce charisme britannique ?





Biographie :

"Les anges arrivent..."
Un crie...
Du sang...
Les ténèbres...

Les rayons meurtrissants du soleil le tirèrent de ses songes, il ouvrit doucement les yeux pour les plisser délicatement, comme gêné par une lumière trop vive.

Midi sonnait déjà, loin au beffroi du village, à quelques collines d'ici.
Il s'était légèrement assoupit et avait dut rester trop de temps ainsi ; il devait partir avant qu'il ne soit prit de vertiges.
L'astre haut dans le ciel semblait le narguer et prendre plaisir à l'aveugler.

Le démon se releva avec aisance et silence, il leva les bras au ciel pour se détendre et se passa brièvement la main dans les cheveux afin de se recoiffer. Il releva les yeux et fusilla le soleil du regard.

Un vent léger souffla sur l'herbe sèche et brûlé des plaines et caressa doucement le visage de satin de la créature. Puis, un mutisme prit ses aises, un silence morbide s'était installé depuis quelques temps sur l'empire, qui semblait se mourir lentement et avec une intense souffrance.
Honorius le savait fort bien, ce qui ne l'empêchait pas de faire face à tant d'usurpations avec honneur.

Une patrouille à cheval arriva à grand galop, Angel pensa qu'il était temps de s'éclipser...


"Fuyez très cher, fuyez..."
Un rire aiguë...
Le froid...
L’effroi...

Paris était une nouvelle fois sous la pluie en ce dimanche, voilà 3 jours que cela durait et rien ne semblait pouvoir l'arrêter.

Les bourgeois ; hommes et femmes, se hâtaient, courant par ci par là, se bousculant et jurant afin d'être sûr d'avoir la première place à cette évènement tant attendu.
Nul n'aurait manquer pour rien au monde le sacre royal de Pépin ; le souverain pontife avait fait le déplacement pour donner sa bénédiction.

La place Saint-Denis n'avait jamais autant été bondée.
La fête battrait son plein ce soir... Cette nuit serait la bonne... Oui...

Quelle tristesse de se nourrir dans une aussi grande ville...

Mais ce soir... Oui ce soir...

Les yeux d'Angel pétillèrent de sournoiserie, ses lèvres s'étirèrent légèrement en sourire, avec un air satisfait sur son visage de marbre.
Il se leva du banc sur lequel il s'était installé, remit son col et s'évapora parmi les ombres des ruelles sombres...


"Êtres impures, vous serez tous châtiés, exterminés..."
Le goût du sang...
Le son de la nuit...
La saveur de la peur...

Paris 1353,

La lune était haute dans le ciel d'encre, les bruis habituels des enfants courant dans les rues, des commerçants vendant leurs marchandises, s'étaient tues.

Un vent glacial traversa les ruelles obscures et désertes, seul le ululement de quelques chouettes survolant la ville semblait donner vie à cette nuit de début d'hivers.

Soudain, le claquement de talon d'une botte sur le sol pavé, résonna aux oreilles du vampire. Ses yeux étaient d'une couleur rougeoyant, intense, un râle félin retenti au fond de sa gorge. Les mains moites, les muscles tendus, il jeta le rat vide de son sang parmi les autres.

7 jours que les patrouilles royales ratissaient chaque recoin de la ville sans raison apparente...
7 jours que le couvre-feu avait été instauré...
Et 7 longs jours que le démon ne s'était nourrit plus décemment qu'avec des rats ; malades d'un étrange mal qui plus est...

Il sentait enfin son heure venir, cette nuit serait la bonne...
Pas de garde en vue.

Ne surtout pas alerter la ville de sa présence, ce serait un véritable désastre...

Tout à coup, il bondit et mit à genoux l'homme qui étouffa un crie de surprise face à la vivacité de l'attaque.
Ses dents acérées s'enfoncèrent lentement et soigneusement dans la nuque de l'inconnu et le sang coula le long de son cou.
L'homme semblait vouloir se débattre sans pouvoir faire le moindre geste, il paraissait comme hypnotisé, subjugué, tétanisé ou fasciné peut-être...

Des bruis de pas claquèrent à nouveau sur le sol de pierres froides, des éclats de voix, des bruis métalliques de lances s'entrechoquant... La patrouille de nuit...

Le vampire n'eu d'autre choix que de s'arrêter ; frustré, il disparu dans les ténèbres et l'homme prit la fuite...

Paris... Quelle calamité...


"Par la lame sacré, tu sera détruit jeune héritier..."
Les ombres...
Les ténèbres...
Le sang...

Les paysans s'agglutinaient progressivement autour de lui, ils hurlaient leur mépris, scandaient leur dégoût, crachaient et juraient.

Quel ironie... Les Hommes ne sont jamais plus soudés que dans de telles situations...

La place du village se retrouva vite envahie de toute la populace des environs.
Les gardes royaux formaient des arcs de cercles ça et là, autour du clou de l'attraction... Lui...

Le matin pointait tout juste son nez, les gelés avaient à peine finit de fondre, les oiseaux chantaient depuis quelques minutes...
Aux aurores... Ingrats...

L’évêque s'avança d'un pas assuré vers lui, un large sourire ironique sur le coin des lèvres et d'un air théâtral, il tira une bible aux reliures de cuir noir de sa poche intérieur.

Il désigna la créature d'un doigt accusateur et lui demanda son nom...
Il ne répondit pas...

L'évêque continua.
"Jeune homme, vous êtes accusés au nom de la Sainte Eglise, de sorcellerie...
Est-il vrai que l'on vous a vu vous abreuver de sang humain ? Et que vous avez été entendu parler dans une langue inconnu ?"
Il ne répondit pas...

L'évêque reprit.
"Au nom de dieu et sur la Sainte bible, repentez vous de vos crimes et vous serez absous !"

Le démon releva le tête et regardant le saint homme avec dégoût, il ouvrit la bouche pour parler.
"J'avoue mon père... Oui j'avoue... Je pense être responsable de la propagation de la peste noir en Europe... Ce n'était qu'un malheureux incident, je le craint..."

L'évêque afficha une moue agacé et désigna le bûcher sur lequel le vampire était attaché.
"Ainsi soit-il... Vous serez alors purifié par le feu sacré..."

Hum... Ce ne sera ainsi que la 15ème fois... je suis las...

Le feu sacré... Quelle ironie...


"Par les flammes tu seras purifié..."
Le silence...
Les flammes...
Les ombres...

Londres, 5 septembre 1666,

Pudding Lane n'avait jamais parut aussi vivante depuis quelques années, les boutiques s'y étaient installées avec aisance et rapidité.

Les riches bourgeois de la cité semblaient s'y plaire, les nobles prenaient plaisir à y faire leurs achats.

Angel passait justement par ici en cette délicieuse nuit d'automne, une délicate odeur de pain flottait dans l'air comme une brume sur un champ au matin.
Il était habillé somptueusement en cette soirée ; à dire vrai, il avait été invité à un dîner de courtoisie chez le Lord-maire de la ville, Thomas Bloodworth.

Comment refuser ?

Voilà une soirée qui sera fort longue...

Le démon passa alors devant la boulangerie qui répandait tant de senteurs dans toute la ruelle très peu éclairé... mais qu'importe... Les yeux d'Angel étaient depuis bien longtemps adaptés aux ténèbres...

Mais une autre odeur tellement plus enivrante émana de la boutique. Un odeur exquise et délicate, fascinante, exotique et exaltante...
Le vampire éprit plus de curiosité que de frénésie s'approcha alors de plus prêt.

La fenêtre entrouverte lui permis d'entrer facilement, personne n'était présent dans la bâtisse, le four à pain était encore allumé.

Tout à coup, une silhouette féminine se dessina sur le mur, le démon regarda en direction de l'inconnue.
Il fixa ardemment la femme et lui susurra lentement.
"Voyez-vous cela ? Un ange... Quelle douce odeur... Je sens déjà ton cadavre de sang taché, succomber entre mes mains..."

L'ange répliqua doucement mais nerveusement.
"De tes mains souillées, impures oui... Mais je crains devoir prendre la fuite en effet..."

La divine créature fit exploser le four dans la direction du vampire.
Il esquiva aisément les débris enflammés et se mit à la poursuite de la fuyarde mais se retrouva bredouille sur le toit d'une maison à quelque rues de Pudding Lane, avant d'y apercevoir un feu qui commençai à consumer rapidement les maisons avoisinantes...

Hum... Voilà que je vais encore me faire accuser... Quelle infamie...

Des flammes et encore des flammes... Le destin se joue vraiment de moi...




Derrière l'écran:


    Pseudo : Angel
    Age: 20 ans
    Comment t'es-tu retrouvé parmi nous?: Un bien certain moment d'égarement qui m'a mené jusqu'à votre site certes autant délicieux que mystérieux...
    Des Remarques ou impressions? Nenni, ne serai-ce l'impatience de vous connaitre... Tous autant que vous êtes...
    As-tu lu le règlement ? Assurément ! Sous peu de l'avoir également approuvé et signé...
    Code du règlement :


Dernière édition par Angel W. Sweet-Gloomy le Ven 15 Juin - 23:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Who am I ? That's the real question...   Dim 20 Mai - 7:10

Fiche placée en salle d'attente pour inactivité.
Revenir en haut Aller en bas
Melissande A. Sullivans
♥ Comtesse / Adorable Administratrice ♥
♥  Comtesse / Adorable Administratrice ♥
avatar
Messages : 669
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part en train de rêver...

~Etat civil~
Race :: Humaine. Différente? Il paraît.
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Who am I ? That's the real question...   Lun 16 Juil - 20:07

Si toutefois, tu reviens sur le forum, saches que tu ne seras validé que lorsque ton avatar sera dans les dimensions demandées. Merci ~

Et quand le code sera mis.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Merci à Calypso pour ce superbe Kit [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

THE AMAZING STAFF:
 


Entres dans le secret...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Who am I ? That's the real question...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Who am I ? That's the real question...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le débat sur la question du protectorat
» Question à nos historiens
» real nan cho
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Lady...My Lord. :: Inéluctables_prémices :: ~Cimetière~ :: ~Anciennes Fiches~-