Partagez | .
 

 Une envie irrésistible de lire (Pv Wolfyiel Sweihtter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Une envie irrésistible de lire (Pv Wolfyiel Sweihtter)   Lun 12 Mar - 16:47

Cette nuit était une nuit particulière pour moi, aujourd’hui était l’anniversaire du jour où j’avais quitté mon père pour vivre ma nouvelle vie. Mon père était la personne que j’aimais le plus et malgré mon passage en être de la nuit cet amour n’avait pas changé. A cette époque je ne pensais pas que ma condition pouvait changer quelque chose à cet amour. Lorsqu’une fille aime son père plus que quiconque dans sa famille, comment peut elle se douter que ce même père pourrait être la cause de son malheur.

Lorsque j’avais été engendrée je pensais que mon père pouvait m’aider car il étudiait les êtres de la nuit depuis longtemps mais je m’étais trompée. Au lieu de m’aider à m’adapter à cette nouvelle vie, mon père m’observa comme un monstre de foire. Chaque jour il me gardait en captivité, observait mes moindres faits et gestes et notait tout dans son carnet d’observation. Je pensais qu’il faisait tout ça pour mon bien mais cela n’avait rien à voir avec l’amour d’un père pour sa fille. Il m’affama une fois de plus pour m’observer mais cette fois ci l’instinct animal qui était né en moi s’éveilla. Ce jour là je quittais tout en abandonnant ce qui autrefois me tenait tant à cœur.

Penser à mon père alors qu’il avait quitté ce monde depuis bien des années me rendit nostalgique. Voulant chasser ces mauvais moments de mes pensées je décidais de penser à autre chose et notamment aux bons moments. Je me souvins que lorsque j’étais petite j’adorais que mon père me compte la tragique histoire d’amour de Roméo et Juliette. Soudain je me rendis compte que je ne l’avais plus lu depuis mon enfance et je fus curieuse de savoir si j’aurais toujours la même vision des choses maintenant que j’avais quelques centaines d’années.

C’est ainsi qu’une envie irrésistible de lire me gagna. J’attrapais ma cape rouge dans mon armoire et la mis par dessus ma longue robe noire aux fils dorés et je partis de mes appartements. La bibliothèque se trouvait dans le bâtiment culturel du château, malgré quelques détours dus à ma non connaissance du château je finis par trouver le chemin qui menait à ma destination. La porte grinça quand je l’ouvris, traduction de son grand âge qui montrait qu’avant moi bien des personnes avaient eu le même geste. Je fus surprise par l’ampleur de la pièce, c’était si grand, jamais auparavant je n’avais vu aussi grand espace réservé à la littérature. En voyant tout ces livres je fus parcouru d’un frisson, combien de monde pourrais je visiter à travers ces histoires ? Quel personnage allais je découverte à travers ces œuvres ? Comme j’avais hâte de les lire.

J’avançais d’un pas léger, me promenant à travers les allées en passant ma main sur les étagères en rêvassant. Lorsqu’enfin je trouvais la bonne allée je remarquais que le livre qui me faisait envie était hors de portée. Juste à côté se tenait un livre dont je n'avais jamais entendu parler, un livre racontant le conte du Chaperon rouge. Je décidais donc de prendre ces deux ouvrages, après tout, je n'allais pas être châtiée pour si peu. Je regardais à droite puis à gauche, il n’y avait aucune échelle. Je reportais donc mon attention vers ces livre qui m’intéressaient, certes pour une humaine il n’aurait pas été possible de l’atteindre sans échelle, par quelques moyens que ce soit mais pour un vampire la situation était différente. Avec grâce je relevais délicatement ma robe puis prit appui sur mes fines jambes pour sauter. Avec la vitesse et la grâce d’un animal je sautais à plusieurs mètres du sol ce qui me permis d’attraper les deux livres avant de revenir à même le sol. Satisfaite de moi même je souris, serrant les livres contre ma poitrine. L'ouvrage de Shakespeare était contre mon coeur tandis que le conte du chaperon rouge était orienté vers l'extérieur. Alors que je m’apprêtais à partir je perçus un battement de cœur, j’avais tellement été prise par ce livre que je n’avais pas remarqué que l’on m’observait. Je me tournais et me retrouvais face à un homme. Je fis une révérence en guise de salutation, au vue des battements de son cœur je pouvais dire qu’il n’était pas humain alors inutile que je m’inquiète qu’il m’ait vu ou non attraper ces ouvrages.

- Bonsoir monsieur.

A travers mes mots un léger accent se faisait sentir, après tout, je ne pouvais renier mes origines italiennes pourtant mon français était très bon. J’avais plus d’une vie pour l’apprendre tout comme d’autres langues aussi variées les unes que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Wolfyiel Sweihtter
Duc
Duc
avatar
Messages : 140
Date d'inscription : 05/05/2011
Localisation : Il fut un temps, où j'érrais dans les ténèbres obscures de souvenirs passés ...

~Etat civil~
Race :: Lycan - Sang pur
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Une envie irrésistible de lire (Pv Wolfyiel Sweihtter)   Sam 14 Juil - 18:07

La bibliothèque du château était riche et vaste, meublée de plusieurs immenses étagères elles mêmes jonchées de livres en tout genres et d'ouvrages aussi anciens les uns que les autres. Des allées entières dans lesquelles les nobles se perdaient lors de leurs recherches, sous les magnifiques lustres suspendus au plafond royal. En cette nuit, la sombre salle semblait encore plus grande qu'en plein jour, et les ombres créées par le clair de lune qui traversait les fenêtres semblaient vouloir dévorer toute luminosité apparente.
Inquiétant, diriez-vous, mais les nobles tableau peinturés des plus beaux paysages français ajoutaient une touche colorée, et ce, même dans la plus obscur des nuits.

Le Duc de Stuttgart était de sortie en cette soirée, mais la chasse n'était pas été son but premier. En effet, depuis qu'il avait apprit que son demi-frère -qu'il n'avait pas revu depuis quinze ans- était devenu un vampire, sa priorité s'était tournée vers la compréhension et la connaissance approfondie de ces êtres qu'il chassait auparavant sans se soucier de leur histoire. Après tout, certains vampires n'avaient pas forcément choisi de l'être ...
Il avait alors quitté son manoir situé en lisière de forêt afin de rejoindre la bibliothèque royale dans laquelle se trouvaient potentiellement des ouvrages ou des évènements concernant ces êtres nocturnes qui s'abreuvaient de sang pour survivre et qui restaient un certain mystère pour lui ...

Ainsi, le loup avait discrètement pénétré l'enceinte du château et rejoint les grands couloirs, cherchant silencieusement la salle du savoir qui était probablement verrouillée en cette heure tardive. Des bruits de pas l'avaient alors arrêté dans sa marche, et il s'était caché l'espace d'un instant, le temps que ladite personne se détourne pour poursuivre sa route. Ses pas légers n'avaient rien de militaire, ou même de masculin, et il avait jugé que cela était peut-être une servante. Rien d'alarmant, mais il fallait être le plus discret possible, aussi était-il venu sans arme.
Finalement, après avoir évité quelques patrouilles de gardes royaux, il était parvenu à trouver cette pièce, mais l'odeur parfumée qui s'en dégageait lui avait indiqué qu'il n'était pas seul ... Sûrement cette même femme qu'il avait faillit croiser, car le parfum était le même. L'homme était alors entré sans faire de bruit et s'était dirigé vers une allée vide et éloignée, parcourant de son regard nyctalope les différentes catégories de livres qui s'offraient à lui sur ces étagères poussiéreuses, tout en gardant une certaine attention tournées vers la demoiselle présentes en ces lieux. Son odeur cachaient un certain mystère ... et entre quelques livres, il l'avait aperçue, effectuant un saut qui n'avait rien d'humain afin d'attraper un probable livre qu'elle n'avait du réussir à atteindre de ses propres moyens. Elle n'était pas humaine.
Il s'était alors détourné de sa recherche afin de s'approcher d'un peu plus près, tout prédateur qu'il était ... Si elle n'avait rien d'humaine, son odeur n'était pas non plus celle d'un loup. Était-elle ... vampire ? Lorsqu'elle se retourna et lui fit face, la demoiselle le salua respectueusement.


- Bonsoir monsieur.


Le Duc -tout de noir vêtu aux coutures d'or- l'observa alors un instant, jaugeant l'immortelle qui lui faisait face. Plutôt mignonne, mais son regard s'attarda sur le livre qu'elle tenait contre sa poitrine. Le petit chaperon rouge ... Un comte pour enfant dans lequel un loup essayait de dévorer une enfant. Cette image le fit sourire intérieurement lorsque son regard remonta vers le visage de l'inconnue portant une cape rouge. Quelle magnifique coïncidence était-ce là. Il se courba alors très légèrement devant elle pour lui rendre son salut, respectueux du rang qu'elle devait posséder pour être au château.

'' Guten abend. ''

Wolfyiel la fixait de son regard hivernal, un bleu lunaire dans lequel brillait une lueur sauvage et bestiale et qui s'accordait parfaitement alors le teint plutôt clair de sa peau ainsi qu'avec sa chevelure blanche dont quelques mèches retombaient devant ses yeux.


'' Le petit chaperon rouge ... Vous aimez les histoires avec les loups ? ''

Il détourna son attention d'elle un bref instant, parcourant l'étagère du regard un moment avant de lever le bras pour s'emparer d'un livre à la couverture foncée. L'ouvrage était l'un de ceux qu'il recherchait '' Légendes et Mythes '', un livre inspiré de rumeurs et de témoignages concernant les êtres surnaturels. Il devait être dans le bon rayon, mais reporta à nouveau son regard dans le sien.

'' Ceci dit, je manque à mes obligations ... '' Il se courba à nouveau, sa main droite apposée sur son coeur en guise de respect. '' Wolfyiel Sweihtter von Blutiges Schwert, Duc de Stuttgart. '' Puis il se redressa. '' Mademoiselle ... ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une envie irrésistible de lire (Pv Wolfyiel Sweihtter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Lady...My Lord. :: Inéluctables_prémices :: ~Cimetière~-