Partagez | .
 

 Leila Swunny, baronne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Leila Swunny, baronne    Dim 31 Juil - 2:02

Swunny Leila

Identité

Nom : Swunny
Prénom: Leila
Age: 18ans
Date et Lieu de Naissance : France , 6 avril
Orientation Sexuelle : Masculin
Nationalité: Française
Groupe : Humaine
Classe Sociale: Baronne

Description Physique

Toutes les personnes ou presque regarde le physique avant de regarder le coeur. Pourquoi comparée l'extérieur avec l'intérieur ? C'est deux choses complètement opposées. Ce n'est pas parce que vous aurez de petites rondeurs, ou même des grosses rondeurs qu'à l'intérieur de vous, vous êtes une personne horrible ?! Les gens s'imaginent souvent que l'extérieur montre l'intérieur des gens, mais ce n'est pas vrai, si on croise dans la rue un gamin pas très beau qui a perdu sa maman, vous allez vous dire ; elle a bien fait de le laisser seule ce pauvre il ne mérite pas d'être sur terre, car il est laid ! Ce n'est pas pensable nous avons tous une place dans la vie, il faut la croquer a pleine dans dents chaque jour, ne faites pas de la vie des autres un enfer parce qu'il n'est pas un top modèle. Quand on me regarde on croit que je suis une jeune femme douce, pleine de bonne attention avec pleins de qualités, mais ce n'est pas le cas. Mon physique n'a rien à voir avec ma mentale.

La beauté, mais d'abord qu'est-ce que la beauté? Ce qui nous captive dans un être, ce n'est pas ce degré suprême de la beauté, ni des grâces si générales : c'est toujours quelque trait particulier, voilà la beauté d'une personne c'est ses traits de particularités, sa personnalité, sa mentalité. La beauté n'est pas : une beauté surhumaine, une sorte d'athlète au visage rêveur, aux bras cerclés de métal et de pierres précieuses.

Quand les personnes me croisent dans la rue il peut apercevoir sur un visage bien dessinée digne d'une déesse, un nez parfaitement droit de grand et beau yeux vert. Ma chevelure rouge intrigue les personnes, rougeâtre comme le sang légèrement onduler, long il arrive plus que ma poitrine. Sur ce visage qui semble si doux on peut y voir de belle petite joues blanche comme ma peau avec certaines fois une teinte rosée. Des fines lèvres sont dessiner en dessous de mon nez. Passons plus bas maintenant, mes bras sont légèrement musclée, de belles formes sont dessinées au niveau de mes hanches. Ma poitrine généreuse n'est pas trop grosse ni trop peu garnit. De balle jambes musclées me permettent de m'entraîner le soir en cachette. Bien qu'on peut croire que je suis une femme fragile, ce n'est pas le cas, chaque soir je m'entraîne des heures en cachette pour pouvoir me défendre. Je pourrais avoir des gardes du corps mais, très peu pour moi. Revenue, j'en était au pied de taille normal à ma taille moyenne.

Un dos bien dressée, plus bas nous pouvons il trouver, des fesses bien dessiner et bien ferme. La beauté se contemple : mais elle n'opère que si elle dégage en plus une certaine radio-activité pneumatique qui nous permet de sympathiser avec elle : faute de ce rayonnement, elle nous méduse sans nous « plaire ». Le charme est la ceinture de Vénus qui fait de la beauté une vénusté, le talisman qui la rend séduisante. Je me sers souvent de mes charmes pour que certaines personnes me laisse faire des choses interdites comme allez nager dans le fleuve et pleins d'autre chose. Avant de vous quitter je voudrais seulement dire une dernière petite chose. La beauté déteste les idées. Elle se suffit à elle-même. Une oeuvre est belle comme quelqu'un est beau. Cette beauté dont je parle ... provoque une érection de l'âme. Une érection ne se discute pas ... Notre époque se dessèche à force de parlotes et d'idées. -Cocteau-




Description Mentale

Il faut d'abord savoir une chose chaque personne et unique, sa personnalité est encore plus, son caractère diverse, certains caractères se ressemble mais, ne sont jamais identiques. Comme dirait un dicton : "Qui se ressemble s'assemble ". Je n'y crois pas trop, je pense que de nos différences on s'entend encore mieux et on se crée des liens uniques. L'opposée de mon caractère, une femme douce prête a aidée son tendre mari fatigué après de longue heure au travail, la femme qui se laisse caresser par des inconnus et qui ne dit rien, ou encore la femme qui se jette dans les bras des autres personnes pour une nuit, mais de quels genre de nuits je parle ? D'une nuit torride pleine de sensation ? Peut être bien. Mais sachez que mon opposée se laisse séduire et frapper, se laisse dicter par les autres. Tout cela et pleins d'autre chose ce n'est pas moi. Malgré mon rang de comtesse, je n'ai pas le caractère de quelqu'un de mon rang. On va commencer par les choses simples. La politesse, mais qu'est-ce que donc la politesse, La véritable politesse prend sa source dans les qualités les plus estimables du coeur : elle nous apprend à contenir les passions haineuses : elle donne l'habitude de s'occuper des autres : elle exclut tout ce qui peut blesser : elle apprend à nous oublier nous-mêmes et l'expression de l'estime d'autrui se trouve toute faite, soit en démonstration, soit en parole, voilà ce qu'est la politesse pour moi. Je suis aussi très respectueuse des cultures des autres et pleins d'autre chose, ma définition du mot respect est assez simple, Sentiment qui incite à traiter quelqu'un avec égards, la considération en raison de son âge, de sa position sociale, de sa valeur ou de son mérite mais aussi témoignage de considération, d'égards vis-à-vis de quelqu'un. Je suis une personne très implusives, l'impulsivité pour certaines personnes, la plus pars, pense que c'est un défaut je ne trouve pas, l'impulsivité est une façon différente des autres de s'exprimer plus facilement, parfois on dit des choses qu'on n'ose pas dit quand on est calme, mais quand on est énerver cela ce complique pour faire taire la haine et la rancoeur sortir de la bouche d'une jeune femme. Ce n'est pas très respectable envers les personnes sait pour cela que je suis une personne qui aime ça solitude, qui reste a l'écard. Je suis aussi très réticente. Je n'aime pas m'ouvrir aux personnes, je ne fais jamais confiance a personnes. Ce qui faut savoir c'est que je peux être une personne colérique mais, aussi très calme et patiente. La patiente est un art qu'on ne peut d'effaire de l'humanité. Si les plus grands écrivains du monde, les plus grands artistes, aurait était des personnes impatientes ? Des chefs-d'oeuvre seront-il née ? Je ne pense pas, la patiente est un art qui se doit d'être connu de tous. Tout comme la loyauté, ma parole est ma parole, je tiens toujours mes promesses carpour moi la loyauté est très importante ma définition de la loyauté est simple mais clair, fidélité manifestée par la conduite aux engagements pris, au respect des règles de l'honneur et de la probité. L'honneur .. c'est très important à mes yeux l'honneur c'est une chose qu'on ne peut mettre de côté, Principe moral d'action qui porte une personne à avoir une conduite conforme à une norme sociale et qui lui permet de jouir de l'estime d'autrui et de garder le droit à sa dignité morale. Pour finir je dirais que je suis une personne froide qui ne montre jamais ses sentiments et évite d'être en contact avec les personnes de son entourage comme avec les inconnus, surtout les inconnus.



Biographie
Spoiler:
 

La naissance d'un enfant est toujours un moment important dans la vie des parents, mais pas quand votre femme perd la vie en mettant au monde une fille. Il ne faisait pas beau ce soir-là comme un mauvais présage, la pluie foutant les fenêtres, les vents cassant des branches, la foudre sanglante et sans pitié n'accordant aucun repos, aux personnes qui essayaient de l'affronter. Malgré tout ce bruit dehors on aurait pu entendre ce cri de douleur à des kilomètres à la ronde, le cire provenait de ma mère, la douleur grandissante a chaque poussée, le sang ne cessant que de couler sans interruption, malgré la douleur elle continua, jusqu'au moment ou trop faible, elle abandonna, mais elle avait réussi, mes pleurs réussir à la faire sourire faiblement. La jeune femme qui aidait ma mère a accoucher lui appris que j'était une fille. Dans son dernier souffle elle dit alors qu'une âme naquit, un autre péri. Que ressent-on quand on perd l'être qu'on aime le plus au monde ? On a mal très mal .. Ne devrait-on pas s'occuper et prendre soin d'une seule est unique enfant ? Et bah pour mon père ce n'est pas le cas. À peine je fus nettoyé qui dit à la nourrice :

-Je ne veux pas la voir, quel disparaisse de ma vue, elle sème que le malheur et pas le bonheur cette diablesse.

A l'amour de mon père pour moi ma toujours épater, dès mes premiers souffles il me détestait, sa femme était morte en donnant la vie à une fille, quel misère une fille ! Par tous les saints, elle aurait pu mourir pour donner naissance à un fils voyons ! pas une fille ! Rien à dire rien à changer il me détestait et me déteste toujours. Mes dix premières années était les plus calme de tout le reste de ma courte vie. La nourrice s'occupait de moi comme sa propre fille mais, en m'apprenant les manières de comtesse, j'avais beaucoup de liberté et elle ne me réprimandait jamais. Mon père lui ne voulait plus entendre de moi, s'était le sujet qui fâche, alors il me laissa à ma nourrice. Mes anniversaires et mes Noëls je les passais en compagnie de la famille de mon père, rien que pour son orgueil ne soit pas touché, en effet l'attention était souvent tournée sur moi, mes cheveux rouges intriguaient et fascinais les personnes, mon père l'avait compris c'est pour ça qu'à chacun de ses repas de famille importante j'était là, mais loin de lui, il ne s'occupait pas de moi et évitait de me croiser, même du regard.

Alors que je fêtais mes dix années, mon père vint me chercher de chez la nourrice pour m'emmenait avec lui, ce-jour là il était avec son long mentaux noir, avec un pantalon noir et une chemise blanche. Des chaussettes blanches et des chaussures en cuir de bonne marque de couleur sombre.

-Merci d'avoir pris soins de Leila, je vais me charger de finir son éducation comme il se doit pour une comtesse.

Mon coeur se brisa en deux, j'allais devoir quitte la femme qui avait était comme une seconde mère pour moi. Des larmes coula sur le son visage, je ne pus m'empêcher d'aller vers elle pour la réconfortez et aussi restez avec elle mais, mon père me pris par le bras et m'emmena de force au château. Il serait mon bras extrêmement fort, mon père me jeta (au sens figuré) dans son bureau. Il commença à raconter pourquoi il ne s'était pas occupé de moi et me promis d'aller chez le tailleur pour aller me faire faire plusieurs robes différentes.

-Une baronne se doit d'être toujours en avance par rapport aux autres, toujours avoir de la classe et de l'élégance. Comprend tu cela?

Le ton de mon père n'était pas très amical, loin de là, il était dur et froid, comme ci la mort de mère n'était pas encore guéris un minimum pour ne plus me le reprocher. Pendant huit années j'allais connaître et subir tout ce que mon père me reprochait, il se vengeait doucement mais, en profitant longuement de me voir souffrir. Dès que je me trompais à une question j'avais le droit au coup de martinet. Chaque jour, il me punissait, chaque jour je souffrais de plus en plus. Jusqu'au jour je commença à devenir une femme. Tout ce que j'ai gardé en mémoire de mon adolescence sont les coups de martinets, les fourchettes planter dans mes mains si je ne me tenais pas correctement. Les interdictions d'avoir des amis, je ne pouvais pas sortir de ma chambre quand mon père avait des invités, si je faisais le moindre bruit il venait en courant vers ma chambre pour me mettre deux grosses claques.

J'était devenue une fille froide, distance, qui vivait rien qu'avec la haine et l'envie que cette être odieux meurs le plus vite possible. J'avais grandit certes mais j'ai grandit dans la haine, avec des coups de martinets, des claques, des punitions pour des choses que je n'ai pas fait. L'homme que je devrais appelé "père ou papa" était tout sauf ça, un père ne martyrise pas son enfant, il ne la rend pas responsable de la mort de sa mère. Tout ce qu'il faisait était de m utiliser. Les premières années avec lui était les plus dures de toutes ma vie. J'en souffrais énormément, j'avais essayée de m'enfuir loin de se monstre mais il me surprenait tout le temps et bien sur me battais. Il a forger malgré lui un mauvais caractère et un coeur de pierre chez moi. Je ne serais jamais comme lui. Mais je ne serais jamais comme les autres femmes. Je n'ai pas eu d'amour, d'affection paternelle. Ce qui me rendait forte s'était l'espoir qu'il tombe malade. Je sais, ce n'est pas bien de souhaiter la mort de quelqu'un surtout son père mais, après tout ce qu'il ma fait endurer il le mérite. Je n'ai jamais connu l'amour, je n'ai connu que la haine et sais ce qui me fait vivre, la haine, la haine des hommes, la haine de toute les personnes qui font souffrir les autres, la haine est tout simplement devenue naturelle pour moi, je ne comprend pas toujours quand les autres me le reproche. Mais la haine.. est-ce une bonne raison de vivre que pour avoir de la haine envers les autres ? Non, je ne pense pas? Au fond de moi, j'ai encore l'espoir de trouver quelqu'un qui me montra l'opposée de ce que je suis devenue. La gentillesse, l'amour, la compassion .. tout ce qui peux rendre heureux n'importe qui.

En résumé j'était le petit jouet et défouloir de mon père. Son occupation préférée était de me faire souffrir. Heureusement un jour, alors que j'avais dix-huit années, il est tombé malade, je sais qu'on ne doit pas être content de la mort de quelque ou la souhaiter, mais après tout ce qu'il m'a fait subir je n'ai pas pu me retenir de soupir de soulagement quand j'appris qu'il était mort, malgré ce qu'il m'avait fait subir j'était un peu peinée mais, pas au point de pleurer, je fis semblant de pleurer pendant son enterrement et de dire aux autres membres de la famille qui était venue que je me débrouillerais seule et que j'était une adulte maintenant. Mon père m'avait tout léguée ce qui faisait une somme très importante, même qu'avant sa mort il avait pris le soin à ce que je n'es aucune dette a payé. Avec l'héritage de mon père je n'aurais aucun problème pour vivre, mais ce n'était pas tout, ma mère avait laissé de l'argent de côté pour son enfant, donc moi, je pourrais avoir l'esprit en paix sans me serrer la ceinture. Le château où je vis en France se trouve pas très loin de Paris, je pourrais me promener et faire la fête avec mes rares amis en qui j'ai une légère confiance. Légère, car je n'accorde jamais ma confiance en personne.Maintenant je ne suis plus la fille du baron Swunny, mais je suis la baronne Leila Swunny. Je voudrais simplement rajouter : « On peut faire beaucoup avec la haine, mais encore plus avec l'amour. »

William Shakespeare







Derrière l'écran
Pseudo : Leila
Age: 15ans
Comment t'es-tu retrouvé parmi nous?: Grâce a google
Des Remarques ou impressions? : Très jolie forum
As-tu lu le règlement ? Oui
Code du règlement : Ok par Zure ><


Dernière édition par Leila Swunny le Ven 5 Aoû - 13:22, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Dim 31 Juil - 9:15

Bonjour.

Je t'informe que ton pseudo n'est pas en règle, que ton avatar n'a pas les bonnes dimensions, que tu ne respectes pas le règlement car ton premier message n'est pas sa signature, cette fiche va être déplacée dans le cimetière jusqu'à ce que les modifications demandées soient respectées.

Cordialement~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Lun 1 Aoû - 23:31

Voilà j'ai changer ce qui n'allait pas, il ne me manque plus que le code et l'histoire.
Et désolée pour les descriptions je suis en manque d'inspiration et d’imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Mar 2 Aoû - 8:19

Fiche déplacée ! Bonne chance pour la suite de ta fiche !


Bonne journée =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Mar 2 Aoû - 11:15

Merci =)
Est-ce que quelqu'un aurait l'image entière de mon avatar ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Mar 2 Aoû - 11:47

Ouip, on a vu ça en Mp, je te l'enverrais en même temps que ton kit ! Nyuh <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Mar 2 Aoû - 11:49

Merci bien, j'aurais fini mon histoire ce soir ou demain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Mar 2 Aoû - 21:43

Désolée du double post
Fiche terminée
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
~Compte Fondateur/Maître du Jeu/PNJ~
~Compte Fondateur/Maître du Jeu/PNJ~
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 01/03/2011

~Etat civil~
Race ::
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Jeu 4 Aoû - 10:12

Bonjour Leila, bienvenue parmi nous ,

Fiche lue. Plusieurs points me tracassent :

- Il y a énormément de fautes, surtout des fautes de grammaire...Regardes bien avec quel sujet tu accordes ton verbe. Il y a aussi des fautes de frappes. Relis toi attentivement, ou demande à quelqu'un qui a le temps de le faire pour toi et tu verras. Tu oublies aussi des mots, et certaines phrases demeurent incompréhensibles.

-A la fin de ton histoire, tu parles d'un château à Londres. Or je rappelle qu'ici nous sommes en France, et plus précisément à Paris. Donc si ton personnage vit à Londres, je vois mal comment tu pourrais Rp avec des gens ici .

-Tu parles énormément de ton père dans ton histoire, au final, on en apprend pas beaucoup sur Leila, elle-même, ce qu'elle ressent...A t-elle vécu d'autres choses ? ...Enfin, tu me comprends.

Ces points gâchent un style d'écriture pourtant correct et parfois même très agréable, c'est dommage.

Tu demandes donc le rang de Comtesse, or pour le moment je ne peux te l'accorder. C'est trop optimiste, si je compare ta fiche à d'autres Comtesses validées, tu comprends ? Pour l'instant, je t'accorderais simplement Baronne, et pas autre chose. (ce qui veut dire qu'il faut que tu modifies ton histoire à nouveau.)

La validation attendra donc tes modifications.

Préviens dès que tu as finis.


Bonne journée =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylady-mylord.forums-actifs.net
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Ven 5 Aoû - 13:24

Oui je comprend et j'ai modifier pour baronne, j'ai rajouter quelque précision sur Leila.
J'espère que ça ira. Et désolée pour les fautes d'orthographes je n'ai pas eu le temps de les corriger, dès que j'ai le temps je le ferais.
J'espère que ce ne gênera pas trop la lecture.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
~Compte Fondateur/Maître du Jeu/PNJ~
~Compte Fondateur/Maître du Jeu/PNJ~
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 01/03/2011

~Etat civil~
Race ::
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Ven 5 Aoû - 14:34

J'ai relu et....Franchement regarde :

Ta description physique:
 

Correction de ta description physique ...:
 



Ta description mentale:
 

Correction de ta description mentale...:
 


Après cela, j'ai donc une question : t'es-tu vraiment relue une première fois ? Je ne pense pas.
Se relire ce n'est pas passer sa fiche sur Word ou bonpatron (car ils ne voient pas forcément toutes tes fautes, la preuve, j'ai même bien l'impression qu'ils n'ont rien vu là.) . Se relire, c'est relire chaque phrase en prenant assez de temps pour repérer les fautes (et c'est possible, la preuve, je viens de le faire avec tes deux descriptions...).


Les seuls passages que je n'ai pas eu à corriger sont les passages où tu as mis des définitions de mots qui ne sont pas de toi. Ou des extraits de textes d'écrivains populaires ...

Comme j'ai fait le travail à ta place pour les deux descriptions, il ne te reste plus que l'histoire. Sachant que j'ai déjà repéré les fautes de ton histoire, j'attends de voir si tu vas sérieusement te relire cette fois. Sois rigoureuse. A ton âge, il serait bon d'éviter ce genre de fautes (si ce n'est pas pour le virtuel, autant que ça le soit pour ta vie.)


En ce qui concerne tes modifications sur Leila je les ai vues.

La validation attendra une nouvelle fois tes modifications, préviens une fois que tu as totalement fini, merci.


Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylady-mylord.forums-actifs.net
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Ven 5 Aoû - 23:23

Je n'ai pas encore mis la correction de l'histoire mais j'ai presque fini
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    Jeu 25 Aoû - 6:45

[Fiche déplacée dans section salle d'attente]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Leila Swunny, baronne    

Revenir en haut Aller en bas
 

Leila Swunny, baronne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lucrèce d'Adamantine - Baronne d'Oësgard. (Vicomtesse d'Adamantine)
» Retour (PV: la baronne)
» Leila ♀ Chasseuse - Guérisseuse
» Eulalie de Merval [Baronne de Merval]
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Lady...My Lord. :: Inéluctables_prémices :: ~Cimetière~ :: ~Anciennes Fiches~-