Partagez
 

 Elior, le majordome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous

Elior, le majordome Empty
MessageSujet: Elior, le majordome   Elior, le majordome EmptySam 2 Juil - 23:22

DOVALLE ELIOR



Elior, le majordome 710676143401AvatarElior

feat. walter c dornez
    IDENTITÉ :


    Nom :Dovalle
    Prénom:Eliof
    Age apparent:18 ans
    Age réel:A peu prés50
    Sang-Pur/Mordu/Infant:Infant
    Date et Lieu de Naissance : 16 décembre 1574
    Orientation Sexuelle :Bisexuel
    Nationalité:Française
    Groupe :Vampire
    Classe Sociale: Majordome




Description Physique :

~ Le temps n'a pas la même allure pour tout le monde. (W. Shakespeare)

Les fils d'Adam sont des êtres à la peau tendre, pigmentée et imparfaite. Au sang chaud, rouge et appétissant. A l'allure changeante, passant de misérable à magnifique. Un corps immortel, pourvu d'une beauté et d'une laideur. Un corps fragile et pourtant si solide.
Les fils de Satan sont des êtres durs et froids. Leur peau est d'une blancheur identique au marbre, une douceur sans égale et d'une beauté intemporelle. Cette peau immaculée et parfaite craint le soleil, mais est crainte de tout les cœurs humains qui succombe à son attirante beauté. Leur corps est superbe, idéal, parfait... Toujours à leur avantage, fuit par le misérable, la honte, ou la laideur. Leur corps est plus fort que la roche, plus souple que le bambou et plus rapide que n'importe quel création de Dieu.

Alors à quoi peut bien ressembler Elior, fils d'Adam et de Satan. Cette créature mit démoniaque mi divine. Les atouts des vampires, la beauté : Une peau d'un blanc éclatant des prunelles envoûtante, bleu azur. D'un regard il montre à son interlocuteur ce qu'est le paradis, la mer infini, le ciel divin. Des traits fin digne de l'enfant qu'il est, cette tête d'adolescent à peine sortit de l'enfance. Immortelle apparence. Appétissant et pourtant immangeable. Sa peau marmoréenne et froide. Son corps sculpté par Michael Ange dans le marbre, un David à la corpulence parfaite. Des muscles visibles mais sans trop, des membres d'une proportion fidèle au reste du corps. Un être imberbe et digne des plus beau fantasme. Cependant, des canines acérées prêtes à la chasse.
Les atouts humains : Des expressions chaleureuses digne des plus belles fresques. Un cœur battant dans sa poitrine, injectant un sang rouge glacé. Une peau dur mais souple, tenant face au soleil meurtrier et permettant de se fondre parmi les humains. Tout un corps parfois chaud, lorsque les émotions perturbent l'être démoniaque. Des cheveux bruns, comme la plus part des humains. Un caractère venant de son père.
Autrement dit un corps qui pourrait s'inscrire dans les plus beaux de France. Cependant le fait qu'il soit majordome et la tenue imposer aux personnes de ce rend ne le mettent que peu en valeur. Ajouté à cela le nombre de vampires présent à la cours, toutes les plus belles têtes de France y étaient réunis, Elior n'avait donc que peu de chance d'être remarqué à sa juste valeur. Là où dans le reste de la France le majordome aurait pu s'enticher d'une belle baronne et vivre dans le luxe. Il préféra se mettre au service d'un maître à la cours royale, mettant ainsi à la trappe son physique de vampire et tout les effets aphrodisiaques que celui-ci apportait. Un corps immoralement parfait au service de ses dames et ses messieurs. Un corps innocent prêt à assouvir les moindres désires de ses maîtres. Pire qu'une succube un vampire...


Description Mentale :



~ Je tiens ce monde pour ce qu'il est : Un théâtre où chacun doit jouer son rôle. (W. Shakespeare)

Un infant, un être tourmenté entre le vampire qui est en lui et l'humain. Une pitié pour sa race mortelle et une envie de boire insoutenable, poussant au meurtre puis à la folie.
Elior aurait peut être l'un de ses Infants mais il n'en fut rien. Doté dés sa naissance d'un esprit assez complexe Elior a préféré le relativisme. Il sait qu'il a un rôle à jouer dans ce monde, et si il est ce qu'il est c'est qu'il y a une raison. En effet, fervent protestant, comment pourrait-il en croire autrement. Lorsque Dieu et Satan mettent en un seul homme leurs idéologies, cela n'est pas dû au hasard.

Elior est un être des plus docile, c'est d'ailleurs pour cela qu'il est majordome. Il c'est auto-éduqué, et a donc acquit un don d'omnipotence. Il est aussi bien capable de cuisiner que de jouer de la musique, de jardiner, de masser ou même d'inventer un quelconque ustensile si son maître le lui demande. Cette omnipotence, c'est à sa rapidité vampirique et le mélange d'intelecte des deux races qui l'habitent qui lui ont permis. Déjà sur terre depuis 50 ans il a su acquérir de l'expérience de tout ce qu'il vit. De tout ce qu'on lui demanda, et de tout ce que la survit l'avait obligé à faire.
Pour un majordome l'éducation est aussi primordiale, et sur ce plan là, ayant vu disparaître sa mère et son père très tôt ce fut l'église protestante qui l’éduqua. C'est pour cela que le vampire reste très croyant, malgré le fait qu'il soit lui même quelque chose de religieusement impossible.
L'expérience lui a donné méthode, savoir et patience. Mais dans un être aussi complexe qu'un infant il faut ce douter que l'on y trouve aussi l'opposé.

Le vampire est d'une nature violente, il lui arrive souvent d'avoir des accès de rage. Dans ces cas là il se permet des actions incontrôlables. Une fois Elior dans un accès de rage détruisit une maison à coup de poing, tuant par la même occasion la famille. Cependant après ses folies le majordome redevient très pragmatique et efface toutes traces de ses méfaits. C'est ainsi que la famille en question mourut ensevelit sous les décombres de sa maison lors de l'incendie du quartier...
Le majordome est aussi quelqu'un d'assez peureux et maladroit. Ayant vécu des périodes difficiles d'en sa vie d'enfant vampire, il en garde des séquelles morales et une maladresse exceptionnelle ; quoi que compensée par ses réflexes de vampire.

Pour résumé Elior est un majordome exceptionnel, à la fois omnipotent et ayant presque un don d'ubiquité, il est partout pour ses maîtres. C'est pour eux un bras droit fiable, prêt à mourir pour l'honneur de son maître. Il est cependant très protestant et prit par des accès de violence spontanée. Un homme qui c'est ce positionné par rapport à Dieu et dans le monde que ce soit humain ou « fantastique ».



Biographie :

~ C'est ainsi qu'un amant dont l'ardeur est extrême
Aime jusqu'aux défauts des personnes qu'il aime.(Molière)


Une rencontre particulière dans un monde de fou. Un homme, gigolo de métier, et une femme sans métier, une vampire. La belle dés le premier regard tombe éperdument amoureuse de l'homme. L'homme lui ne peut pas résister à la beauté démoniaque de la belle. Les deux âmes sœurs arrivent à vivre ensemble, la femme retient sa soif de sang, le mari comble sa femme... Un couple digne des pièces de théâtre de l'époque, cependant tout les bonheurs ont une fin.
Et toute les fins sont un commencement.
La vampire tomba enceinte de l'homme, celui aimant sa femme resta à son chevet. La voyant incapable de bouger et perdant la vie, il s'approcha un peu trop prêt de la bouche de son amour. Celle qui lui avait donné tant de plaisir lui donna la mort. Le corps de l'homme permit à la femme de reprendre des forces. Pleurant toute les larmes de son corps à la mort de son amour, dans un dernier soupire elle donna la vie.

~ Dés que nous naissons, nous pleurons d'être venus sur ce grand théâtre de fous. (W.Shakespeare)

Paris 13 décembre 1574, 10h21 :
La neige recouvrait le petit hublot qui servait de fenêtre à l'appartement des Dovalle. Sous le toit du bâtiment, le lit où devait apparaître la vie, vit la mort. Cependant l'enfant est né, dans un cri terrifiant il clame son existence, montre son droit à la vie, déchire le silence mortuaire. Inconnu de tous, la première chose qu'il fit, fut de sucer le sang de sa mère fraîchement décédée. L'enfant attendu par la mort s'accroche de ses canines à la vie.

16 décembre 1574 :
Un habitant de l'immeuble croyant les mansardes du bâtiment hanté appel des prêtres protestants. Ceux ci découvrent l'enfant toujours accroché par les crocs aux mamelles maternelles. Ils l'emmènent avec eux pour le purifier et lui apprendre les bénicités.

~ J'aimerais mieux une folie qui me rendrait gaie qu'une expérience qui me rendrait triste. (W.Shakespeare)

Décembre 1574- Juin 1609

Durant vingt-ans Elior fut éduqué par les religieux protestants. Il lui donnèrent ce nom car celui ci avait été écrit sur un bout de papier dans l'appartement où avait été retrouvé l'enfant. Durant ces 20 ans il côtoya certains fils de nobles qui eux aussi assistaient au cours de catéchisme. Ceux ci étaient très gentil avec l'orphelin, comme le voulait cette religion. Après ses 20 ans d'éducation à la vie religieuse, la vie en communauté et la vie dans les différentes sphères sociales, les prêtres se rendirent compte que l'adolescent ne vieillissait plus, gardant son physique de jeune homme de 18 ans. Alors qu'il allait déjà jusqu'à ses 21 ans...
De la commencèrent les soupçons et les premiers exorcismes. Ceux-ci n'étant qu'une simple répétition de prières pour faire fuir le démon cela ne gêna pas Elior qui si plia sans aucune difficulté. Le temps passa et alors que le jeune homme aurait dû atteindre les 30 ans il gardait son physique de jeune homme. Les protestants jusque la compatissants devinrent de vrai tyran. Enchaînant les tortures sur le jeune Elior pour faire sortir le démon de son corps. Le vampire perdit toute notion d'amour et d'amitié, cherchant à ne pas tomber dans une folie furieuse face à la stupidité des hommes. Horrifié par la cicatrisation spontané et la dureté de la peau du vampire, les prêtres l'enfermèrent dans un cachot pour le laisser mourir de faim. Quelques jours plus tard on retrouva l'église en feu, tout les prêtres furent tués dans l'incendie et Elior disparut.

~ Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger. (Molière)

Juin-Juillet 1609
Après la fuite de l'église Elior ne suivit que son instinct, rodant dans les rues de Paris, tuant des humains pour s'abreuver de leur sang. Il ne vécu que de ses rapines pendant prêt d'un mois. Jusqu'à ce qu'un beau jour d'été il fut reconnu dans la rue par un noble de 35 ans environs, un des enfants qui avaient fait du catéchisme avec lui. Ils parlèrent, Elior ayant du mal à ne pas montrer sa folie, et à garder pour lui le fait qu'il ait envie de le dévorer. Cependant l'homme qui lui parlait se promenait avec quelqu'un d'autre. Un autre homme en tenu noir, un peu en retrait. Bien habillé bien coiffé, lorsqu'il parla au jeune homme il le vouvoya, et cela fit un dé-clique à Elior.
Il se rappela de tout ce que les religieux lui avaient appris, et donc des relations maîtres esclaves. Il retourna ensuite pendant une semaine dans une église protestante où il fut accueillit les bras ouvert par les prêtres. De la il retrouva toute la mémoire de ce qu'on lui avait appris, redevint un fervent croyant. Il reçu aussi une lettre de l'église à donner à l'école des majordome de Paris. L'école la plus réputée du monde pour l'éducation des futurs majordomes. Grâce à cette lettre de l'influente église protestante il entra donc dans cette école.

~ Allez, le temps est cher : il le faut employer.

Août 1609 – Juin 1614
Elior apprit là bas les compléments culturels qui manquait à l'église. Il apprit aussi toute les coutumes, les règles et les rites de la cours et du milieu de la noblesse. Cette école formait l'élite des majordomes, et Elior, avec sa vitesse de vampire et son cerveau d'hybride retenait vite, apprenait deux fois plus que les autres. En 10 ans son entourage trouva cela bizarre qu'il ne vieillisse pas, mais sans plus. Les artifices étaient présents partout dans ce monde et cacher son âge réel devenait aisé. Alors même si Elior restait immuablement jeune et beau personne ne s'en inquiéta longtemps. Le jeune homme était passé de fou furieux à un parfait gentleman, prêt à servir quiconque. Son alimentation était devenu presque humaine, à part quelques petits excès de temps en temps. Et la finesse et la rigueur de son travail le firent passé premier de sa promotion. Toujours cité en exemple, à la fois aimé de tous et jalousé il glissait entre les embûches des études sans jamais ne rien heurter. Il sortit de ses études diplôme, avec une autre lettre cette fois de son école, affirmant qu'il était incontestablement le meilleur majordome de sa promotion et qu'il était sous la tutelle de l'école en cas de problème. Cette recommandation de l'école porta ses fruits.

~ Le sang attire le sang. (W.Shakespeare)

Septembre 1614- Janvier 1624

Prit dans une petite famille noble dans la banlieue de Paris, Elior faisait le bonheur de ses maîtres. Il eut vite le commandement des autres majordomes de la maison. Il était le professeur privé des enfants, dans toutes les activités qu'ils apprenaient. Il gérait avec brio toute la maison, n'ayant que des remarques positives de ses maîtres. Mais un soir après prêt de 10 ans de bon et loyaux services Elior eut une crise de folie. Le vampire se mit en chasse et tua les voisins de la famille. Alors qu'il allait faire disparaître les preuves du meurtre ses maîtres rentrèrent à la maison. La panique qui s'en suivit lui fit perdre le contrôle. Et dans un accès de rage il se mit à détruire la totalité de la maison et de tuer de sang froid ses anciens maîtres. Pour camoufler se nouveau meurtre à la police, Elior décida d'embraser le quartier tout entier. Tuant ainsi plus de 120 personnes. Ce fut un désastre qui fut à la une de tout les journaux durant plusieurs semaines. Parlant d'un incident survenu dans une maison, une bougie tombé sur un rideau et ayant mit le feux à tout le bâtiment avant de s'étendre sur le quartier tout entier. Les enquêteurs conclurent eux aussi la même chose. Elior remplaça le cadavre qui aurait dû être le sien par celui d'un clochard trouvé dans la rue et disparut quelque temps.

Depuis ce jour on entend parler d'un majordome très remarquable à la cours royale, au service d'un noble...




Derrière l'écran:

Elior, le majordome 838021imagederrirelcran

    Pseudo : Framboise
    Age: 17 ans
    Comment t'es-tu retrouvé parmi nous?:DC d'Ambroise de Coursville
    Des Remarques ou impressions? Hum très bonne impression, sont mignon les gens ici !
    As-tu lu le règlement ?Oui.
    Code du règlement : Validé par Calypso ( j'ai jamais compris le code sachez le !)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Elior, le majordome Empty
MessageSujet: Re: Elior, le majordome   Elior, le majordome EmptyLun 4 Juil - 6:56

Yo ~

Fiche lue. Très bonne fiche Elior, très bien écrite aussi. J'aime beaucoup ce nouveau personnage, il ne te reste plus qu'à trouver un noble qui veuille bien de tes services, mais je pense que cela ne sera pas très difficile.


Le seul problème est que ton avatar est beaucoup trop petit, les dimensions on été divisées par deux il me semble, peut-être as-tu entrer l'adresse de l'image dans le mauvais champs de lecture ? Quoiqu'il en soit il faudrait que tu arranges cela. Je te valide malgré tout (et je compte sur toi pour le faire), dans le groupe des "vampires" en tant que Majordome.


Journal de Rp + Relations et Liens l'ami ^^.

Amuse toi bien parmi nous encore une fois ~
Revenir en haut Aller en bas
 

Elior, le majordome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elior Gotruscos
» Résumé progressif
» Propriété privée ? Foutaises ! [PV Llyod]
» Ce n'est que la modeste présentation d'un diable de majordome. [Finie]
» Le nouveau majordome [PNJ Keshia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Lady...My Lord. :: Inéluctables_prémices :: ~Cimetière~ :: ~Anciennes Fiches~-