Partagez | .
 

 Erick Vanderkan [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Erick Vanderkan [Terminé]   Dim 26 Juin - 22:27

Vanderkan Erick


Identité

Nom : Vanderkan
Prénom: Erick
Age Apparent: 24 ans
Age Réel : Quelques millénaires de lassitude
Sang-Pur/Mordu/Infant : Sang pur ! Quelle question !
Date et Lieu de Naissance : Cela ne vous regarde pas
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel, cependant j'aime me délecter du liquide vital de quelques damoiseaux.
Nationalité: Toutes celles qui existent
Groupe : Vampire
Classe Sociale: Dirigeant suprême des vampires, en conflit constant avec Megane, ma sœur ainée et très proche de mon cousin ; William Vanderkan. Mais si c'est une ridicule classe sociale que vous demandez, alors je me contenterais de : Duc.

Description Physique


« Mon physique imposant impressionne. En même temps, ce n'est pas comme si j'étais n'importe qui. Il paraît que j'ai une certaine prestance, que je sais me faire remarquer sans rien faire. Et bien je pense que pour le moment nous pouvons enfin commencer. »

« Je suis grand, réellement grand voyez vous la nature m'a doté de certaines choses surnaturelles, mais une chose aussi simple que la taille s'est développée d'elle même. Et je peux vous dire que le fait d'être grand a toujours été un réel avantage tout au long de ma longue et éternelle vie. J'ai l'air plus beau lorsque je suis sur un cheval, j'ai l'air plus noble lorsque je porte l'armure. J'ai l'air plus courageux lorsque je me penche vers les autres pour les aider. Et au contraire, j'ai l'air bien plus effrayant lorsque je penche sur mes victime pour boire leur liquide vital jusqu'à ce qu'ils soient assez épuisés pour mourir d'eux même tellement ils sont stupides. En même temps, je ne peux pas le boire jusqu'à la dernière goutte, le sang mort étant mortel pour mon être. Selon certains je fais peur, mon regard leur fait peur mais j'aime mon regard, il est si spécial et doté de tellement de reflets différents et tellement expressifs que je ne vous conseille pas de vous y perdre pour essayer de tous les reconnaître car vous ne reviendriez certainement pas entier. Ceux qui osent me regarder dans les yeux sont des gens plutôt courageux car je ne suis pas vraiment connu pour ma tendresse. Ce sont donc deux rubis qui ornent mes globes oculaires, ils sont de véritables cadeaux de la nature.
Ma musculature est délicate, bien proportionnée sans être abusive. Comme vous vous en doutez sûrement, je suis assez imposant alors il faut que ma carrure aille avec mon tempérament cependant ce n'est pas pour autant que je ressemble à ces brutes hirsutes autrefois rencontrées sur de nombreux champs de bataille. Et mon physique, je l'entretien chaque jour par mes nombreuses activités qui sont forcément sportives et de toutes façon ma puissance est telle qu'une enveloppe corporelle maigre ne saurait me contenir et ne supporterait pas ce que je suis.

Mon visage est fin et ma peau très pâle, comparable à du lait, cette même peau est très douce et agréable au toucher. J'ai beau être une brute, je sais prendre soin de mon apparence bien que je sois naturellement plaisant, je travaille à cette image chaque jours avec une nonchalance discrète. Mes yeux, dans les tons rouge-pourprés sont en amende et perçants. J'aime prendre mon temps pour fixer les gens tout comme j'apprécie les voir détourner le regard lorsque j'effectue cette même action. Mes cheveux eux, sont toujours les même depuis une éternité tellement blonds qu'il paraissent blancs, très fins et légèrement rebelles bien que toujours impeccablement coiffés. Comme vous avez pu le constater, je suis donc un être atteint d'albinisme mais n'étant pas un être faible, humain, je ne suis donc pas atteint par les inconvénients de cette maladie. Mon menton est long, mes lèvres bien dessinées et pleines quoique décidément non-charnues. Cependant, la couleur de celles-ci rappelle celle des roses que l’on peut offrir à la St Valentin. Mes paupière semblent aussi fines que du papier de soie et font la paire avec des cils tout aussi fins et longs, preuve de sensibilité prononcée. Chose que je me garde de montrer bien évidemment. A nu, mon corps est presque imberbe, étant ainsi depuis ma venue au monde cela ne m'a jamais vraiment choqué et puis, pourquoi cacher un si beau corps derrière des poils si disgracieux ?

Je ne me compare pas à Narcisse même dans cette description, je ne fais que relater des faits existants que vous pouvez constater par vous même non ? Je me sais beau, je me sais plaisant et je sais que j'attire la gente féminine. (Peut être même masculine mais dans ce cas je ne préfère pas vraiment savoir) Alors pourquoi me priverais-je et cacherais-je cette beauté ? En résumé, je suis quelqu'un de très imposant, brute, musclé mais avec des traits fins et délicats contrastants parfaitement avec mon caractère et mes façons de faire. Étant quelqu'un de noble, mes attitudes sont toutes très distinguées et gracieuses. Mes gestes sont toujours réfléchis et voulus, ainsi qu'effectués avec précision et soin. Vacille sous mon regard, plie sous ma voix qui se montre souvent suave bien que autoritaire, meurs sous ma force que tu ne pourras certainement pas concurrencer... »




Description Mentale

« … Vous savez dans la vie, il faudra toujours se battre. Sans arrêt de se battre même. Vous l'apprendrez à la longue et même pour moi ce fut dur des fois. Mais ne désespérez pas, je suis encore ici et en pleine forme alors vous verrez, vous vous en sortirez. »

« J'ai toujours pensé qu'il fallait se battre en effet, afin d'arriver à ses fins et quelques soit le but. Qu'il soit juste ou non, si quelqu'un désire quelque chose et bien qu'il se batte pour l'obtenir, c'est comme ça que l'on faisait pour gagner chaque combat à l'armée. Peut importe les moyens, moi j'obtiens toujours ce que je veux. S'il faut être cruel je le serais, si je dois être un amant je le serais, si je dois être tendre je saurais aussi l'être. Je m'adapte à n'importe quelle situation simplement pour obtenir ce que je veux et parfois cela va très loin ; je n'hésite pas à mentir, ni à manipuler, de toute façon c'est souvent un jeu d'enfant pour moi ce genre de choses alors je ne me prend pas la tête. Pourquoi le devrais-je ?
Mon premier combat n'est d'ailleurs toujours pas terminé. C'est un combat familial qui se passe entre ma sœur, Megane et moi même. En effet tout deux sommes en rivalités ou peut-être n'est-ce que moi qui ai lancé ce combat stupide. Toujours est-il que nos relations sont assez tendues car tout deux voulons être les premiers dans le cœur d'Alucard, notre aîné. La famille est pour moi quelque chose de très important bien que je ne le montre pas très souvent, alors s'il advient que Megane soit la préférée je pense que je ne le supporterais pas, c'est pourquoi je passe mon temps à me battre pour entrer dans les bonnes faveurs de notre grand frère.

Comme dit précédemment, s'il faut être cruel, je sais l'être. Et en effet je n'ai absolument aucune pitié lorsqu'il s'agit de déjeuner. La nourriture est pour moi une chose extrêmement délicieuse et j'aime le sang. C'est une véritable obsession, je ne peux m'empêcher de rechercher toujours plus de goût, de sensations agréables et diverses choses qui sont en rapport avec cela. Mes victimes, celles que je choisis avec soin ne sont que des banques alimentaires pour moi. Ils contiennent en eux une chose qui me délecte et je n'hésite pas à me servir, sans prendre en compte ce qu'ils peuvent ressentir, nous ne nous mettons pas à pleurer lors d'un combat si nous sommes touchés, alors je déteste lorsque mes victimes essayent de me prendre en pitié en se mettant à geindre comme des petits êtres sans force. Lorsque ce cas se présente, je deviens de plus en plus cruel et je n'hésite pas à faire souffrir ces personnes sans que mes crocs n'aient aucune douceur à leur égard.
Ce qui est assez paradoxal c'est que avec ces manières bien peu distinguées et agréables à vivre, les gens semblent apprécier leur sort. Ils sont étonnamment stupide. Je peux me montrer aussi cruel que je le voudrais, ils seraient toujours en admiration devant moi. Je dois avouer que je n'ai jamais réellement compris cette façon de penser mais si eux sont satisfaits de cette situation je ne vais pas m'en plaindre. Peut être sont-ce mes charmes naturels qui agissent à ma place.

Mais bien que je puisse avoir tous les défauts du monde, lorsque je m'attache à une personne je suis quelqu'un qui est vraiment à l'écoute, attentif et soigneux. Je peux être tendre même et sans jeu de rôle. Car la sincérité est aussi présente chez moi même si selon moi, les sentiments ne sont que des faiblesses pour un homme puissant. C'est d'ailleurs pour ça que je n'avouerais jamais les sentiments grotesques qui naissent en moi lorsque j'aperçois cette belle lycanthrope guerrière, Calypso Hathaway... C'est indéniable, elle me plait, je ne peux le nier, vraiment pas. Mais même à ma propre personne je n'arrive à l'admettre.. Nos familles sont opposés, notre destin est de nous détruire et... Elle me fait penser a une personne que j'ai beaucoup aimé par le passé. Cependant je ne veux pas refaire les même erreurs alors cette histoire restera enfouie en moi. Et pour toujours... »



Biographie


« Je trouve que vous êtes une personne réellement curieuse pour me poser autant de questions. Vous n'êtes pourtant pas en position de force, vous savez très bien qui je suis mais vous voulez savoir ce que je suis avec... Plus de détails ? C'est un peu déplacé et osé de me demander cela, mais je vais accéder à votre requête. Si cela peut être votre dernière volonté, vous avez de la chance, je suis d'une assez bonne humeur aujourd'hui...

Je naquis il y a de ça, quelques années... Quelques centaines d'années si ce n'est des milliers. J'ai arrêté de compter depuis le temps et je ne saurais même pas donner mon âge exact. Je sais juste que je suis bien plus vieux que votre arrière-grand-père, et sûrement encore plus vieux que ses ancêtres à lui. Cela est si loin maintenant que je suis sûr que jamais vous n'auriez pu imaginer que cette époque ait pu exister un jour. Ma naissance fut le fruit d'un accouplement entre mes deux parents, chose qui jusqu'ici est assez logique. Ma mère, était nommée la Sangsue et par de fins stratagèmes et ruses toutes plus fourbes les unes des autres, elle réussit à avoir des enfants. Alucard, l'aîné, puis Megane ma chère soeur ce fut à mon tour de voir le monde. Nous fûmes les trois premiers vampires descendants directs des Vanderkan. Le début de ma vie fut assez basique, il fallait que j'apprenne à me nourrir, à me contrôler, à apprendre différentes règles que notre mère nous imposait. Une mère qui était d'ailleurs bien souvent absente, nous ne fûmes pas vraiment éduqués par elle, mais plutôt par une sorte de nourrice que ma sœur bien souvent à rendre dingue. J'étais un peu plus sage que cela, je ne jugeais pas cela intéressant de se moquer d'une femme aussi stupide que celle qui était désignée comme nourrice. Alors j'attendais simplement et je grandissais du mieux que je pouvais, nourrissant une soif de devenir l'un des êtres les plus puissants de cette terre.
J'avais une très grande admiration pour mon aîné, Alucard, au point d'entrer en compétition totale avec ma sœur Megane. C'est une course à qui sera le premier dans son cœur. C'est assez étrange comme sentiment et comme sensation mais c'est là dessus que se basa le début de ma vie. Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, ma famille et moi même n'avons absolument rien d'humain, bien au contraire. Croyez vous en ces contes que l'on vous racontait autrefois lorsque vous n'étiez encore qu'une simple enfant ? Ces contes qui vous faisaient faire des cauchemars la nuit alors que nous pendant ce temps là on s'amusait ? Non... ? Vraiment... C'est dommage vous auriez dû être plus prudente car ce que l'on vous disait était certainement vrai. J'en suis la preuve vivante. Vous savez ces êtres qui ne peuvent se nourrir que du sang des autres. On en tire une étrange satisfaction lorsque nous aspirons votre liquide vital, bien souvent j'en ai le sourire aux lèvres. Je me souviens encore de ma première victime. J'étais si jeune, et encore bien maladroit dans mes gestes et dans mes façons de faire, mais cela reste tout de même en mémoire car la première fois, qu'elle soit réussit ou non on s'en souvient. C'était une jeune femme, et je crois que j'étais tellement excité que j'ai faillit ne pas m'arrêter une fois qu'elle fut vidée de sa vie. Et vous savez, boire sur sang mort c'est très dangereux pour ce que nous sommes, c'est pourquoi au fil du temps j'ai commencé a avoir de nouvelles techniques, préférant laisser mes victimes mourir sous mes yeux après que je me sois délecté de leur sang. Leur regard si implorant et si pitoyable... Un peu comme le votre présentement. Horrifiés. Voilà ! C'est cela. Ils sont horrifiés à chaque fois qu'ils découvrent ce que nous sommes. Bien entendu vous ne possédez pas cette information bien longtemps car une fois que vous savez cela, personnellement je vous tue. Mais pour le moment nous en étions à mon histoire, j'ai envie de parler de ma personne alors écoutez...

Plus tard, j'ai finis par m'éloigner de la famille, Megane m'exaspérait beaucoup trop cependant je suis resté en contacts avec Alucard. Ce n'est pas pour autant que tout se passe bien entre nous mais je pense que cela se passe mieux que si nous étions restés tous ensemble. Je ne pouvais plus vivre dans un climat aussi tendu et orageux que celui-ci, se disputer sans cesse, élever la voix, et toujours devoir se battre contre sa propre famille c'était un peu insensé. Au début nous nous complaisions dans cette relation mais je suppose que au bout d'un moment nous avions atteint notre limites. Je partis voyager autour du monde, désirant savoir, connaître de plus en plus de choses. Je ne suis pas non plus un érudit mais on ne me blâmera jamais de désirer en apprendre plus sur les choses qui nous entourent. C'est lors d'un voyage dans les pays germaniques que je la rencontrai, elle était belle, ses yeux perçaient l'obscurité et je sentais que quelque chose en elle était différent de toutes les autres femmes que j'avais pu fréquenté depuis que j'avais gouté aux plaisirs charnels. Non elle, elle avait quelque chose qui m'attirait irrésistiblement, c'est pourquoi je m'installais pendant une longue période dans la ville où elle vivait, apprenant la langue de son pays, me rendant là où elle se rendait jusqu'à ce que nous nous présentions enfin l'un à l'autre. Elle se nommait Anna, et elle était une lycanthrope. Vous savez, ces êtres qui lorsque la lune est pleine, deviennent de véritables bêtes qui dévorent vos enfants et vos maris ? Vous en connaissez peut être ? Ne faites pas cette tête, ne me dites pas que vous n'avez jamais entendu les hurlements qu'ils poussent la nuit lorsque la lune est pleine... Je ne les ai jamais vraiment détesté bien que nos clans soient opposés, mais étant de nature plutôt solitaire j'avais appris à m'ouvrir aux autres et à tolérer quelques petites choses. Ce n'est vraiment lorsque je sentis les sentiments naitre en moi vis à vis de Anna que j'ai commencé à me poser quelques questions à propos de cette relations. Nos sentiments étant réciproques nous avons commencé à vivre une petite histoire d'amour et vous savez, nous étions tous les deux assez jeunes encore et nous nous bercions d'illusions toutes plus stupides les unes des autres et nous pensions que nous pourrions voir la vie défiler sous nos yeux et vivre le grand amour sans que cela ne gène personne. Foutaises ! Son clan trouvait cela intolérable et voulait empêcher cette relation, et ça, je ne pouvais le supporter. Sans Anna, je trouvais que ma vie serait bien trop fade, savez vous ce que c'est qu'une éternité dans l'ennui ? Lorsque l'homme s'ennuie, il est capable du pire.
Je suis alors allé voir son clan, certain qu'avec la puissance de mon verbe je saurais trouver un compromis et faire en sorte qu'ils nous laissent au moins nous fréquenter. Que nenni ! Si j'avais sut ce que serait le résultat de cette rencontre, jamais je ne me serais rendu vers eux. Nous nous sommes tous mis à élever la voix, les arguments fusaient, les cris de colère augmentaient et Anna et moi assistions à cette scène sans même pouvoir nous défendre. Un lycan, bien plus sanguin que les autres porta atteinte à ma vie, ou du moins il tenta de le faire, trop confiant en ce moment même je ne pus me protéger cependant Anna le fit à ma place. Ce fut-elle qui prit le coup et elle donna sa vie afin de préserver la mienne. J'aurais voulut rester afin de me recueillir sur son cadavre et faire mon deuil comme je le pouvais mais il m'était interdit de rester en ces terres à présent. Je pris la fuite, poursuivant mon tour du monde, connaissant les différentes contrées sur le bout des doigts, m'extasiant en voyant l'évolution du monde.

Je n'ai jamais vraiment oublié Anna, et je ne pense pas que je l'oublierais un jour mais je dois me servir de cette épreuve afin de devenir plus fort. Et c'est ce que j'ai fais. J'étais à présent en accord avec de nombreux vampires, les lycans étaient nos pires ennemis, on ne pouvait pas leur faire confiance et encore moins les aimer. Mon ultime but redevint celui de mon enfance : devenir le plus fort. Je passais mon temps à m'entraîner, les armes des humains n'avaient plus de secrets pour moi, je ne m'attachais plus aux personnes et je tuais sans aucuns scrupules. Tous n'étaient bons qu'à trouver la mort et rien de plus. Ils me servaient de repas, je les tuais, je me battais, je devenais fort. Je m'enfermais mentalement ainsi je n'étais plus qu'un puissant guerrier, un combattant. Alors je m'engageais, dans toutes batailles que je trouvais, ne désirant que me battre encore et toujours, j'étais assoiffé de combat comme j'étais assoiffé de sang. Et la plupart du temps, lorsque nous nous battions et que j'étais présent, nous gagnions. J'étais reconnu comme un excellent soldat et il ne fut pas dur de monter les grades. Je retournais en France et bientôt je devins Chef des armées. Un grade que j'ai chéris tout le temps que je le possédais. Ma plus grande victoire fut celle du siège de Barcelone. Là où la France gagna contre les Espagnols, nous avions plus de 30 000 hommes, ce fut vraiment un très beau combat et je ne pourrais vous expliquer la fierté qui m'envahissais au moment ou nous avons gagné. C'était une très belle période de ma vie, d'ailleurs je fus promu au rang de Duc. Je montais dans la société et j'étais un homme très apprécié et les gens aimaient passer du temps en ma compagnie.

Je m'installai définitivement à Paris et je me disais que je devrais chercher un peu de compagnie. Des personnes de confiance à qui je pourrais parler. Chose qui était assez difficile à trouver. Des personnes qui pourraient me conseiller, savoir quels choix prendre maintenant que j'étais une personne un peu plus importante. En entendant les gens parler et en trainant dans les bons lieux, j'appris qu'un humain possédait un don particulièrement utile. Il était capable de voir des choses que personne d'autre ne pouvait voir. Immédiatement, je fus intéressé et je me mis à rechercher des informations sur cet homme. J'appris qu'il se nommait Ethan Niels. Il n'avait aucun grade, il n'était qu'un simple humain vivant sa vie normalement. Alors ma venue dans ce café ce soir là devrait lui rendre service, je changerais sa vie à tout jamais, grâce à moi, il pourra lui aussi s'élever un peu dans la société tout en restant sous mes ordres et ceux de mes frères et sœurs, mais surtout sous les miens. Il était présent et il semblait avoir vu chez moi quelque chose d'étrange car il a passé un certain temps à me regarder. J'imitais un client tout à fait normal, lisant quelques bribes de papier, commandants quelques verres sans vraiment les boire puis, lassé je m'en allais en faisant attention à ce qu'il remarque mon départ. J'espérais au fond de moi qu'il me suive. Et bien heureusement, c'est ce qu'il fit. Une fois que nous fumes seuls, je lui sautais littéralement dessus et je m'occupais de son cas afin de le transformer en l'un des nôtres. Il serait à moi, et je serais lié à lui d'une façon bien spéciale. Une fois cette chose faite, je repartais vaquer à mes occupations. Je savais déjà qu'il deviendrait mon conseiller, qu'il le veuille ou non.

Quelques temps plus tard, alors que je pensais m'être totalement reconstruit et que je pourrais à présent vivre une vie normale pour un vampire, je m'autorisais à sortir afin de me détendre et de m'amuser avec des gens de la même classe sociale que moi. Et c'est la que je la vis. Au premier instant si j'avais été assez fou pour croire à cela je l'aurais appelée Anna, mais cette femme n'était pas la même. Une attirance étrange envers cette louve naquit alors en moi, je pensais passer une bonne soirée dans une réception tout ce qu'il y a de plus banal mais voilà que le passé revient me hanter avec cette lycanthrope qui dès qu'elle posa son regard sur moi je fus brulé sur place. Je déteste les lycans et pourtant celle-ci m'attire, je ne peux me contrôler je sais ce que je ressens et j'entre en contact avec elle. Je me rend à chaque réceptions, juste parce que j'espère simplement l'apercevoir, échanger un regard. Et pourtant je ne devrais avoir à son égard que des envies de meurtres. Mais je ne peux m'y résoudre, je me déteste à chaque fois un peu plus vous savez. Arrêtez de pleurer ainsi alors que je vous raconte mon histoire, je ne vous ai même pas encore goûtée. Donc je disais cette femme, Calypso Hathaway... Elle est si belle ! Son parfum m'envoute et elle fait naitre en moi des pensées malsaines. Cependant, je sais très bien ce qu'il s'est passé la dernière fois que je suis tombé amoureux et je m'étais promis de ne plus ouvrir mon cœur à n'importe qui, encore moins à une louve comme celle ci. Les enfants de la lune sont nos ennemis et je les déteste. Mais je me déteste encore plus maintenant que j'ai de nouveau succombé aux charmes d'une femme bien trop dangereuse pour moi.
Cette fois-ci je ne referais pas la même erreur, je garderais ce que je ressens pour moi et je pense que pour l'éternité, ces penchants seront mes petits secrets maudis. Maudis soyez vous, les lycans ! Ah comme je vous hais ! Mais comme je vous aime ma mie... »

A ces mots, Erick se pencha sur le corps frêle de sa victime. Il avait passé une longue partie de sa nuit à lui raconter sa vie, ce qu'il était et ce qu'il pensait. Lassé de tout ces jeux qu'il s'amusait à faire avec ces victimes, pour une fois il avait voulut se vider et tout avouer à une personne qui l'écouterait du début à la fin. Il passa ses doigts dans les cheveux d'ors de la belle qui pleurait à présent à chaudes larmes et d'un geste vif il écarta cette même chevelure afin d'avoir accès à son cou. Parler autant avait réveillé sa soif, et c'est en vidant le corps du liquide rouge de cette pauvre marchande qu'il finissait en beauté son récit, quoi de mieux qu'un exemple pour définir ce qu'il était ? Un vampire.



Derrière l'écran
Pseudo : Nath
Age: xxx
Comment t'es-tu retrouvé parmi nous?: Partenaires
Des Remarques ou impressions? J'aime le niveau de RP
As-tu lu le règlement ? Oui
Code du règlement : Vu par William ~


Dernière édition par Erick Vanderkan le Sam 9 Juil - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Erick Vanderkan [Terminé]   Mer 29 Juin - 15:13

Bienvenue cousin ! Quel plaisir de te compter parmi nos sangs ~

J'ai lu ta fiche et je dois de te dire qu'elle me plaît beaucoup. Tu as très très bien respecté les pré-requis du personnage, tu l'incarnes parfaitement bien et je pense qu'en Rp tu excelleras avec Erick . Je n'ai pas décollé mes yeux de ton écrit du début jusqu'à la fin, c'était fluide et plaisant.

De plus ton niveau d'écriture est tout à fait satisfaisant, largement à la hauteur de nos attentes, c'est donc avec grand plaisir que je te valide. En tant que Duc , dans le groupe des Nobles/Vampires .

Amuse toi bien, n'oublies pas ton Journal de Rp et tes Relations et Liens dés ton premier Rp.

Bonne soirée ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Erick Vanderkan [Terminé]   Mer 29 Juin - 15:18

    Merci beaucoup pour la rapidité de la validation et pour ces compliments ! J'apprécie réellement le personnage d'Erick alors j'espère continuer à bien l'incarner, cher cousin ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
~Compte Fondateur/Maître du Jeu/PNJ~
~Compte Fondateur/Maître du Jeu/PNJ~
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 01/03/2011

~Etat civil~
Race ::
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Erick Vanderkan [Terminé]   Dim 28 Aoû - 14:18

Compte supprimé, prédéfini de nouveau disponible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylady-mylord.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Erick Vanderkan [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Erick Vanderkan [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Lady...My Lord. :: Inéluctables_prémices :: ~Cimetière~ :: ~Anciennes Fiches~-