Partagez | .
 

 Wolfyiel Sweihtter von Blutiges Schwert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wolfyiel Sweihtter
Duc
Duc
avatar
Messages : 140
Date d'inscription : 05/05/2011
Localisation : Il fut un temps, où j'érrais dans les ténèbres obscures de souvenirs passés ...

~Etat civil~
Race :: Lycan - Sang pur
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Wolfyiel Sweihtter von Blutiges Schwert   Jeu 5 Mai - 21:30

Wolfyiel Sweihtter von Blutiges Schwert




feat. original
    IDENTITÉ :


    Nom : Sweihtter von Blutiges Schwert.
    Prénom: Wolfyiel.
    Age Apparent: 31 ans.
    Age Réel : La quarantaine.
    Sang-Pur/Mordu/Infant : Sang-pur.
    Date et Lieu de Naissance : Un 13 décembre à Stuttgart, en Prusse.
    Orientation Sexuelle : Votre curiosité est un défaut qui pourrait vous couter la vie.
    Nationalité:Prussienne.
    Groupe : Lycanthrope.
    Classe Sociale: Duc.




Description Physique :

Le noble maudit est grand, mesurant un mètre quatre vingt neuf pour quatre vingt kilos de muscles harmonieux dissimulés sous des tenues noires aux coutures argentées qui n'entravent ses mouvements et qui arborent ses armoiries : Sur un blason d'or unique, une épée d'argent gouttant de sang tenue entre les serres d'un aigle noir toutes ailes déployées.
Sa garde-robe n'est pas uniquement composée que de tissus riches propres à son rang, mais il va de soit qu'un homme de sa caste se doit d'être présentable devant autrui.

Fier et droit dans sa démarche calme et silencieuse sans pour autant avoir l'air d'un bougeois qui aurait un bâton dans le fondement, le sang-pur se démarque des nobles mortels de par le charisme naturel propre à sa race bestiale et prédatrice. Il insuffle généralement le respect et parfois même la crainte lorsque son regard hivernal presque aussi aiguisé que la lame de son épée se pose sur la populace, voilé par quelques mèches rebelles de sa chevelure lunaire qui retombe un chouïa plus bas que la base de sa nuque.
Malgré une telle prestance, son corps -loin d'être celui d'un noble profitant des bonnes grâces qui lui sont accordées- porte les marques d'un passé violent au goût sucré d'un amour oublié. Une cicatrice barre son flanc gauche en une large barre transversale, et des vestiges d'une griffure zèbrent son omoplate droite. De douloureux souvenirs qui ne disparaîtront jamais de la surface de sa peau claire à l'odeur légèrement musquée
De bijoux il ne porte pas, car aucun ne saurait résister à la transformation que son corps subit lorsqu'il revient à ses instincts primitifs.


Le côté animal du Prussien se distingue par un loup massif se tenant sur quatre pattes puissantes et pourvues de griffes rétractiles redoutables, et dont la tête parvient à hauteur de celle d'un homme de taille moyenne.
Son corps est recouvert d'une épaisse fourrure blanche et douce (Pour l'effet soyeux, je vous conseille le shampoing '' Clair de lune '') qui le protége de certaines attaques directes et du froid, car bien que son corps ai une température anormallement élevée sous n'importe quelle forme, cela veut aussi dire qu'il ressent beaucoup plus les basses températures.
La gueule -dont la pression est plus inflexible que celle d'un étau- est hérissée de crocs avides de chair fraîche bien plus menaçants que ne pourraient l'être ses griffes, et l'océan glacial de son regard laisse place à une couleur ambrée sauvage dans laquelle baignent des pupilles qui se rétractent à la moindre lumière.
Du loup commun il n'a rien, et c'est précisément l'atmosphère démoniaque qui se dégage de son apparence qui instille en premier lieu la crainte chez ses proies, avant que les chaines de l'enfer ne se referment sur elles.




Description Mentale :

S'il fallait décrire le mâle aux premiers abords, il serait qualifié de bête sauvage impitoyable et de vil manipulateur profitant de sa noble influence. Cela serait alors se fier aux apparences, car bien que son âme soit à présent sombre et son coeur profondément blessé, il n'en a pas toujours été ainsi.

Le Duc de Stuttgart s'est toujours montré méfiant envers son entourage et n'a jamais accordé sa confiance aussi facilement qu'un humain pourrait la confier à l'un de ses semblables, sûrement pour se protéger des mauvaises intentions qui pourraient porter préjudice à sa personne ou à ses proches.
A dire vrai, la deception des rares individus qui lui étaient chers embrument son coeur d'un sentiment de haine qui n'a d'égal que la souffrance qu'il renferme, et qu'il déverse sur ses victimes pour la plupart innocentes à ses malheurs.

Impitoyable et insensible, il traque ses proies et use de ses capacités pour se jouer d'elles jusqu'à ce que l'ennui, froid et déçevant, ne vienne envahir son corps ardent.
Peut-être est-ce là sa manière de se sentir vivant et de prouver sa supériorité, lequel cas serait parfaitement inutile mais néanmoins indispensable.
Un comportement qui se justifie par un passé jonché d'injures et de secrêtes jalousies, de trahison et de complots, de blessures et de mensonges.

Wolfyiel est également un loup peu loquace et difficilement impressionnable, il est évident qu'il préfère les actes à la paroles, les armes à la poésie, et les cris de guerre aux chants des rosignols. Si quelqu'un vient à l'offenser par quelconque geste et paroles, ou à sortir l'épée devant lui, il remet aussitôt l'individu à sa place, tout dominant qu'il est.
Parce que oui, l'Alpha aime se battre et prouver sa dominance, refusant tout ordre et toute forme de rabaissement au rang qui n'est pas le sien.
Il sait cependant reconnaître quelqu'un qui a du mérite et donc se montrer clément, et admettre une défaite face à quelqu'un de plus fort que lui bien qu'il ne soit pas le genre de personne à abandonner aussi facilement.

Outre les nombreux défauts qui marbrent sa personnalité, le noble prussien est aussi un gentleman auprès de ces dames qu'il respecte de par l'enseignement qu'il a reçu de sa famille.
Une dame, noble qui plus est pour certaines, mérite une attention toute particulière et un comportement moins rustique qu'envers les hommes. Il les salue toujours en se présentant de façon courtoise et à la fois disciplinée, n'oubliant pas la valeur qu'elles ont dans la haute société. Selon lui, ce sont elles qui mettent au monde des hommes forts et vaillants, et encore elles qui les soutiennent dans leurs périples.
C'est aussi un mâle loyal et protecteur qui veille au bien être de ses rares proches comme à la prunelle de ses yeux, comme tout Alpha qui se respecterait, mais aussi un terrible rancunier.

Si Wolfyiel était jadis un enfant enjoué rêvant de défis à remporter, aujourd'hui il n'est plus qu'une bête brûlant d'une envie meurtrière et qui semble ne pouvoir être arrêtée que par un amour sincère et absolu. Un amour dans lequel le coeur sauvage du dominant trouverait une chaleur qui déserte son être depuis bien des années déjà.
Mais où pourrait-il trouver cette relation alors qu'il méprise et chasse les vampires, qu'il maudit la faiblesse des siens, et qu'il ne voit en l'humanité qu'une source de distraction mineure et de repas occasionnel ? (Je vous voir venir, et non il ne fait pas dans la zoophilie.)




Biographie :



Wolfyiel est né lors d'une nuit d'hiver dans la demeure du Duc de Stuttgart, lorsque la lune était aussi ronde que le soleil et que ses rayons étaient aussi doux qu'une brise d'été. Sa mère était une belle lycanthrope à la longue chevelure blanche, et ses prunelles vertes reluisant d'une intelligence certaine n'exprimaient à présent que la fierté d'avoir mis au monde son premier enfant.
Le père, -Dietrich Sweihtter- Duc de Stuttgart et l'un des premiers mordus par la Bête, était parti en voyage avec son fils ainé Ryan Hargreaves -résultant d'une première union avec sa femme vampirique défunte bien avant qu'il ne soit mordu- depuis plusieurs semaines. Avait-il seulement su que sa compagne était enceinte de sa personne ? Non, probablement pas. Aussi serait-il revenu prendre soin d’Hildegarde si la nouvelle était parvenue à ses oreilles de noble maudit.
Lorsque le père revint en ses terres, il ne fut qu’heureux de pouvoir contempler le fruit de son sang, mais était tout de même inquiet quand à l'avenir de son dernier fils. Être mordu et devenir lycanthrope était une chose... Naître avec le sang maudit en était une autre.

Et en effet, cela se répercuta sur lui au fur et à mesure qu'il vint à grandir. Wolfyiel était toujours plus rapide que les autres enfants de son âge, toujours plus fort. Son caractère se voulait dominant, et ses parents n'eurent d'autre choix que de le maintenir à l'écart lors des nuits de pleine lune. Celle-ci lui octroyait plus de forces qui le faisaient sombrer dans une folie meurtrière sanguinaire, il était préférable de ne pas le laisser sortir durant ces heures sombres. Peu à peu son entourage se mit à l'éviter et Wolfyiel se renferma sur lui même, venant à maudire silencieusement la race humaine pour le dégout et la jalousie qu'elle lui portait. Pourquoi ne voulaient-ils pas de lui ? Pourquoi le voyaient-ils comme un monstre ? Un jour, il se vengerait de ce mépris. Un jour, il leur ferait regretter de s'être montrés aussi discourtois envers lui ... Le pardon serait accordé dans le sang, et personne ne l'en empêcherait.

Plus les années passaient, plus ses transformations se contrôlaient et plus le coeur du lycanthrope s'assombrissait ... Comme si son âme damnée avait perdu pour toujours la lumière qui l'avait habitée un jour. Solitaire et distant, le jeune homme semblait s'être perdu dans les méandres d'une haine sans fin. Les soirs l'ont pouvait entendre des hurlements s'élever, et au matin retrouver des corps ensanglantés et méconnaissables. Les familles pleuraient, mais tout ne faisait que commencer ...Ses actes ne passèrent d’ailleurs pas inaperçus aux yeux de ses parents qui ne comprenaient un tel comportement aussi violent
était-il. Wolfyiel fut sévèrement puni malgré l’amour que pouvait avoir Dietrich et Hildegarde à son égard, enfermé dans les cachots de la demeure durant des jours afin de le faire réfléchir et de lui faire comprendre ses erreurs. Mais ces jours ne renforcèrent que trop l’obscurité de son cœur, et il se mit à détester ses parents pour ce qu’ils osaient faire à leur propre fils. Tout était si sombre en lui, qu’il parvenait à se perdre lui-même au fil du temps … Et un jour, il rencontra Elizabeth une jeune vampire à la chevelure d’or et aux prunelles de la couleur d’un rubis.

Lui qui était si renfermé se surprit à éprouver des sentiments pour elle, fille de noble français voyageant pour des raisons diplomatiques. Sa douceur su charmer l’âme noire du loup allemand, et leurs étreintes charnelles se firent régulières, Elizabeth canalisant la bête qu’était Wolfyiel à travers son caractère doux et aimant. Mais … tout ceci n’était qu’une image qui brûla lorsque le poignard d’argent transperça le flanc droit du lycanthrope durant leur dernière étreinte amoureuse. La farouche cavalière vampirique n’était plus que traitresse sur le corps saignant de son amant, et le coup porté brisa le cœur du loup tandis que la douleur ardente de l’argent déchirait son corps. Pourquoi ? Il ne comprenait pas le comportement de la vampire … Les crocs de cette dernière qui se plantèrent dans son cou répondirent à la question. Elle n’était pas humaine, elle … avait cette odeur supplémentaire si particulière que son demi-frère portait également … Un vampire, c’était un vampire. Elizabeth avait profité de lui, et se nourrissait à présent de son sang. Ses forces le quittant, Wolfyiel n’eut pas le loisir d’en savoir plus, car la perte de sang provoqua une perte de conscience rapidement.
Le fils des Sweihtter se réveilla sur un lit d’hopital, le flanc et le cou bandé. Mais la plus déchirante des douleurs était en son cœur … Avoir été trahi par sa bien aimée … Une vampire … Il ne lui pardonnerait jamais. Wolfyiel la trouverait, et il lui ferait payer sa trahison. En attendant, les traîtres de vampires et les négligents humains allaient subir sa
colère … Le voyage pour le France ne faisait que commencer, et le répit qu’accordait le loup blanc sanguinaire à Stuttgart n’allait pas durer éternellement.

Note : Histoire en cours de modification




Derrière l'écran:


    Pseudo : Wolfyiel
    Age: Quelle question indiscrète ... J'ai largement l'âge d'être ici.
    Comment t'es-tu retrouvé parmi nous?: Grâce à Calypso.
    Des Remarques ou impressions? Oui, j'ai les codes qui merdent ... --"
    As-tu lu le règlement ? Non, je suis un éternel rebelle.
    Code du règlement :Validé par Calypso



Dernière édition par Wolfyiel Sweihtter le Sam 1 Sep - 0:59, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Wolfyiel Sweihtter von Blutiges Schwert   Sam 14 Mai - 15:37

Bonsoir et Bienvenue à toi \o/

Hmm voilà un personnage assez sanglant Oo Tu vas vite trouver des victimes parmi nous huhu~ Bref .. comme tu l'as si bien dit dans ton "ps" .. ton histoire aurait mérité plus de développements, car elle est très bien, tu as une belle plume et .. ben c'est dommage \o/

Si je prends en compte notre conversation privée, j'accepte de te mettre Duc et lorsque tu trouveras le temps de compléter ton histoire, un mp sera le bienvenu ^^

Je te valide donc en tant que Noble/Lycan et Duc !

Je t'invite à rp donc et à faire ta fiche de rp

Revenir en haut Aller en bas
Wolfyiel Sweihtter
Duc
Duc
avatar
Messages : 140
Date d'inscription : 05/05/2011
Localisation : Il fut un temps, où j'érrais dans les ténèbres obscures de souvenirs passés ...

~Etat civil~
Race :: Lycan - Sang pur
Vos Rps en cours :
Vos Relations:
MessageSujet: Re: Wolfyiel Sweihtter von Blutiges Schwert   Sam 14 Mai - 21:50

Merci Caly =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Wolfyiel Sweihtter von Blutiges Schwert   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wolfyiel Sweihtter von Blutiges Schwert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» *Armurerie Marchombre*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Lady...My Lord. :: A_chaque_coeur_son_ouvrage :: ~Entités nouvelles~ :: ~Admis en ces lieux~ :: ~Ñobles~-